mardi 23 août 2011

Chronique : Le Passager de Jean-Christophe Grangé (Albin Michel)


Je retrouve dans ce roman l'art de JC Grangé quand il s'agit de dépeindre des héros tourmentés et enragés mais aussi attachants, comme il l'a si bien fait avec Les Rivières Pourpres (ce qui faisait défaut il me semble à la Forêt des Mânes). Si il faut dépasser le cap des 150 pages pour que l'histoire s'accélère, il devient difficile de s'arrêter de lire le livre avant la conclusion. J'ai eu un peu de mal à digérer l'élément qui nous fait basculer de la première partie du roman à la suivante (qui est justifié plus tard...), mais je me suis vite laissé emporter par ce thriller mené tambour battant. Un très bon cru 2011 même si il semble évident que l'auteur rejoue avec des twists qu'il affectionne particulièrement. La fin est un peu frustrante mais révèle peut-être au lecteur que l'héroïne est certainement le personnage le plus attachant du livre. Dans la forme, l'auteur explore un style qui va à l'essentiel et qui est donc en adéquation avec son histoire. 

Les fans des Rivières Pourpres et même de la Ligne Noire retrouveront dans ce Passager des éléments qui leur sont familiers. 

Difficile également de ne pas penser aux Fractures de Franck Thilliez et au Dexter de Jeff Lindsay. Depuis Shutter Island de Denis Lehanne et Hématome de Maud Mayeras, les thrillers ayant pour cadre la psychologie liée à la perte de la mémoire reviennent de manière régulière : La Mémoire fantôme de Franck Thilliez (encore lui !), Thérapie de Sebastien Fitzek, Modus Operandi de Marin Ledun, Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet d'Antoine Bello, Avant d'aller dormir de S.J. Watson, et aussi Souvenirs de Sang de Meg Gardiner. 

Un sujet qui est également un régal pour les lecteurs puisque c'est aussi avec leur mémoire immédiate que les romanciers s'amusent, en les les baladant le temps d'une lecture dans de sombres dédales...

Frédéric Fontès




http://delivrer-des-livres.fr/challenge-1-rentree-litteraire-2011/

Aucun commentaire: