mercredi 1 novembre 2017

Chronique : Ils ont voulu nous civiliser - Marin Ledun (Flammarion)


On peut considérer ce nouveau roman de Marin Ledun comme la seconde partie d'un diptyque commencé avec En douce.
Outre le fait que les deux livres se passent dans la même ville imaginaire de Begaarts, Marin Ledun aborde à nouveau la colère et la vengeance, et les tempêtes réelles ou figuratives qui chamboulent les vies.
Ça commence comme un classique de Douglas Westlake (un couillon se met dans la panade après s'être fait entuber de quelques biftons) pour ensuite placer cet handicapé social sur la route d'un Julius Winsome, hanté par les horreurs de la guerre d'Algérie.
Marin Ledun offre à son lecteur un western moderne avec deux personnages principaux et l'invite à suivre autant de séries d'empreintes sanglantes.
En tournant la dernière page me vient l'étrange idée que j'ai eu entre les mains un livre évoquant (à sa drôle de manière, je le reconnais), une histoire de paternité. Dingue non ?
À noter que le livre devait être initialement publié sous le label Ombres Noires qui cesse, pour être finalement édité par Flammarion, sa maison mère.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com