vendredi 13 septembre 2019

News : Régression - Fabrice Papillon (Belfond)


Régression est le nouveau roman de Fabrice Papillon, à paraitre le 10 octobre 2019 aux éditions Belfond.
Avec une telle présentation de l'éditeur, je mentirai en vous disant qu'il n'est pas alléchant...

4decouv de l'éditeur : Ils sont prêts.
Ils reviennent d'un lointain passé, d'une époque glorieuse.
Ils forment ce que Socrate et Homère nommaient déjà la race d'or.
Ils viennent sauver la terre, et les hommes qui peuvent encore l'être.
Pour les autres, ils n'auront aucune pitié.

L'heure du Grand Retour a sonné... et, pour le commandant Marc Brunier, celle de son ultime enquête. Une chasse à l'homme exceptionnelle à travers le monde et les âges.
36 000 ans avant Jésus-Christ. Une famille résiste au froid au fond d'une grotte de la péninsule Ibérique quand des hommes font irruption et massacrent les parents. Fascinés par la peau claire et les yeux bleutés du fils, les assaillants l'épargnent et l'enlèvent.

14 février 2020, Corse. Vannina Aquaviva, capitaine de gendarmerie à la section de recherche d'Ajaccio, découvre un charnier dans une grotte de Bonifacio. De son côté, la police retrouve un cœur en décomposition au pied d'un olivier millénaire du site préhistorique de Filitosa. Des scènes de crime similaires apparaissent sur d'autres sites de la préhistoire en Espagne puis en Angleterre.

Les premières analyses de la police scientifique sont stupéfiantes : l'ADN du meurtrier n'est pas totalement humain... Quelle est cette créature dotée de capacités sidérantes ? Quel secret remontant à nos origines partagent tous ces hommes ? Après des millénaires de silence, une révélation est en passe de bouleverser l'équilibre même de l'espèce humaine...


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mercredi 4 septembre 2019

News : Un(e)Secte - Maxime Chattam (Albin Michel)


Le nouveau thriller de Maxime Chattam, Un(e)Secte sera publié le 30 octobre prochain aux éditions Albin Michel.
Cela vous laisse encore quelques semaines pour tenter de guérir de votre phobie des insectes...

4decouv de l'éditeur : Tandis qu’à Los Angeles un tueur laisse en quelques heures ses victimes à l’état de squelette, à New York, un ravisseur s’en prend à des jeunes désespérés, passionnés d’ésotérisme et d’apocalypse. Dans le même temps, à Carson Mills, ville du Midwest, la paranoïa guette. Il se passe des choses dans la forêt…
Atticus Gore et Kat Kordell sont flic et détective privé. Ils sont les seuls à pouvoir comprendre ce qui est en train d’arriver. Mais le compte à rebours a commencé…


Frédéric Fontès, www.4decouv.com


News : Loin - Alexis Michalik (Albin Michel)


Loin
est le premier roman du metteur en scène Alexis Michalik. Son livre est disponible en librairie depuis ce 4 septembre aux éditions Albin Michel.

Un ouvrage qui m'a été chaudement recommandé par David Smadja, à suivre donc...

4decouv de l'éditeur : « Comment avoir l'audace de prétendre être en vie si l'on vit sans oser ? »

Tout commence par quelques mots griffonnés au dos d'une carte postale : « Je pense à vous, je vous aime ». Ils sont signés de Charles, le père d'Antoine, parti vingt ans plus tôt sans laisser d'adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, et Anna, sa jeune soeur complètement déjantée, Antoine part sur les traces de ce père fantôme. C'est l'affaire d'une semaine, pense-t-il... De l'ex-Allemagne de l'Est à la Turquie d'Atatürk, de la Géorgie de Staline à l'Autriche nazie, de rebondissements en coups de théâtre, les voici partis pour un road movie généalogique et chaotique à la recherche de leurs origines insoupçonnées.
Alexis Michalik a décidément le goût de l'aventure : après  le succès phénoménal d'Edmond, le comédien, metteur en scène et dramaturge couronné par cinq Molières, nous embarque à bord d'un premier roman virevoltant, drôle et exaltant.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : Le Prix Polar des Blogueurs littéraires


Le Prix Polar des Blogueurs littéraires est né !!! Et il est chapeauté par LEA TOUCH BOOK ! (Léa Guignery).

Il concerne tous les polars (policier, roman noir, thriller, polar historique, thriller fantastique…) parus entre octobre 2018 et septembre 2019. Il récompense un Polar français et un Polar domaine étranger.

Les modalités sont les mêmes que pour le Grand Prix, tout lecteur connecté (blogueur/ bookstagrameur/ booktubeur & co) peut voter pour un polar français et un polar étranger parus entre Octobre 2018 et Septembre 2019).
  • Au 1er tour, du 14 septembre au 25 septembre, vous nommerez un polar français et un Polar domaine étranger (ou un seul des deux).
  • Pour le second tour, du 30 septembre au 6 octobre, il y aura 10 finalistes : 5 polars français et 5 polars étrangers. Chaque blogueur pourra voter pour 1 des 5 polars français finalistes et 1 des 5 polars étrangers finalistes.
  • Deux lauréats seront donc couronnés (en fonction de leurs disponibilités) le soir d’Halloween, le jeudi 31 octobre 2019 à La Librairie Lamartine, Paris XVI. Nous remercions Stanislas Rigot pour sa confiance ! Pour l’inscription à la soirée, il faudra valider les votes des deux tours et participer à une cagnotte dont le lien sera mis en ligne au deuxième tour.

Je compte sur vous pour partager l'info et contribuer à ce prix. Je suis curieux de voir si les blogueurs sont capables de se rassembler pour faire de ce prix un nouvel évènement pour les amoureux du polar.
Rendez-vous le 14 septembre 2019 sur cette page : http://grandprixdesblogueurslitteraires.com/

Frédéric Fontès, www.4decouv.com




lundi 2 septembre 2019

Chronique : À crier dans les ruines - Alexandra Koszelyk (Aux Forges de Vulcain)


À crier dans les ruines est le premier roman d'Alexandra Koszelyk, publié le 23 août dernier aux éditions Aux Forges de Vulcain.

J'ai été particulièrement touché à la fois par la simplicité, l'éloquence, le timbre et la musicalité de l'écriture de la romancière.

Je crois que je suis tombé sous le charme de ce récit dès la page 19, quand la narratrice évoque ainsi une pensée de Léna, l’héroïne :
« Face à elle, le réel d'une vi(ll)e à jamais engloutie. »
En refermant le livre, j'ai compris l'importance de ce mot glissé dans le récit, la vi(ll)e. À crier dans les ruines peut-être perçu comme un conte évoquant l'explosion d'une vi(ll)e et la volonté de quelques-uns de partir en quête de ces particules de bonheur disséminés. Morceaux après morceaux, reconstituer le puzzle d'une vi(ll)e.

L'aboutissement de cette quête au 53e chapitre m'a laissé particulièrement mélancolique, à la fois heureux et triste. J'ai alors eu l'impression de ressentir la dissociation de Léna, naviguant pendant une partie de sa vi(ll)e entre deux mondes, entre instants passés et présents.

Kismet. Le destin. Le roman d'Alexandra Koszelyk m'a refait penser à certaines de mes lectures coups de cœur, où les choix et les destins sont au cœur du récit. J'ai repensé à Replay de Ken Grimwood, et à la Fin des mystères de Scarlet Thomas.

Voilà, vous avez une idée des bruits et des échos qui reviennent à nos oreilles quand on se met à crier dans les ruines...

Je conclurai en utilisant une phrase du livre de Scarlet Thomas : « Maintenant, un choix s'offre à vous. »
Alors, qu'attendez-vous ?

4decouv de l'éditeur : Tchernobyl, 1986. Lena et Ivan sont deux adolescents qui s'aiment. Ils vivent dans un pays merveilleux, entre une modernité triomphante et une nature bienveillante. C'est alors qu'un incendie, dans la centrale nucléaire, bouleverse leur destin. Les deux amoureux sont séparés. Lena part avec sa famille en France, convaincue qu'Ivan est mort. Ivan, de son côté, ne peut s'éloigner de la zone, de sa terre qui, même sacrifiée, reste le pays de ses ancêtres. Il attend le retour de sa bien-aimée. Lena grandit dans un pays qui n'est pas le sien. Elle s'efforce d'oublier. Un jour, tout ce qui est enfoui remonte, revient, et elle part retrouver ce qu'elle a quitté vingt ans plus tôt.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com