vendredi 13 septembre 2019

News : Régression - Fabrice Papillon (Belfond)


Régression est le nouveau roman de Fabrice Papillon, à paraitre le 10 octobre 2019 aux éditions Belfond.
Avec une telle présentation de l'éditeur, je mentirai en vous disant qu'il n'est pas alléchant...

4decouv de l'éditeur : Ils sont prêts.
Ils reviennent d'un lointain passé, d'une époque glorieuse.
Ils forment ce que Socrate et Homère nommaient déjà la race d'or.
Ils viennent sauver la terre, et les hommes qui peuvent encore l'être.
Pour les autres, ils n'auront aucune pitié.

L'heure du Grand Retour a sonné... et, pour le commandant Marc Brunier, celle de son ultime enquête. Une chasse à l'homme exceptionnelle à travers le monde et les âges.
36 000 ans avant Jésus-Christ. Une famille résiste au froid au fond d'une grotte de la péninsule Ibérique quand des hommes font irruption et massacrent les parents. Fascinés par la peau claire et les yeux bleutés du fils, les assaillants l'épargnent et l'enlèvent.

14 février 2020, Corse. Vannina Aquaviva, capitaine de gendarmerie à la section de recherche d'Ajaccio, découvre un charnier dans une grotte de Bonifacio. De son côté, la police retrouve un cœur en décomposition au pied d'un olivier millénaire du site préhistorique de Filitosa. Des scènes de crime similaires apparaissent sur d'autres sites de la préhistoire en Espagne puis en Angleterre.

Les premières analyses de la police scientifique sont stupéfiantes : l'ADN du meurtrier n'est pas totalement humain... Quelle est cette créature dotée de capacités sidérantes ? Quel secret remontant à nos origines partagent tous ces hommes ? Après des millénaires de silence, une révélation est en passe de bouleverser l'équilibre même de l'espèce humaine...


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mercredi 4 septembre 2019

News : Un(e)Secte - Maxime Chattam (Albin Michel)


Le nouveau thriller de Maxime Chattam, Un(e)Secte sera publié le 30 octobre prochain aux éditions Albin Michel.
Cela vous laisse encore quelques semaines pour tenter de guérir de votre phobie des insectes...

4decouv de l'éditeur : Tandis qu’à Los Angeles un tueur laisse en quelques heures ses victimes à l’état de squelette, à New York, un ravisseur s’en prend à des jeunes désespérés, passionnés d’ésotérisme et d’apocalypse. Dans le même temps, à Carson Mills, ville du Midwest, la paranoïa guette. Il se passe des choses dans la forêt…
Atticus Gore et Kat Kordell sont flic et détective privé. Ils sont les seuls à pouvoir comprendre ce qui est en train d’arriver. Mais le compte à rebours a commencé…


Frédéric Fontès, www.4decouv.com


News : Loin - Alexis Michalik (Albin Michel)


Loin
est le premier roman du metteur en scène Alexis Michalik. Son livre est disponible en librairie depuis ce 4 septembre aux éditions Albin Michel.

Un ouvrage qui m'a été chaudement recommandé par David Smadja, à suivre donc...

4decouv de l'éditeur : « Comment avoir l'audace de prétendre être en vie si l'on vit sans oser ? »

Tout commence par quelques mots griffonnés au dos d'une carte postale : « Je pense à vous, je vous aime ». Ils sont signés de Charles, le père d'Antoine, parti vingt ans plus tôt sans laisser d'adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, apprenti journaliste, et Anna, sa jeune soeur complètement déjantée, Antoine part sur les traces de ce père fantôme. C'est l'affaire d'une semaine, pense-t-il... De l'ex-Allemagne de l'Est à la Turquie d'Atatürk, de la Géorgie de Staline à l'Autriche nazie, de rebondissements en coups de théâtre, les voici partis pour un road movie généalogique et chaotique à la recherche de leurs origines insoupçonnées.
Alexis Michalik a décidément le goût de l'aventure : après  le succès phénoménal d'Edmond, le comédien, metteur en scène et dramaturge couronné par cinq Molières, nous embarque à bord d'un premier roman virevoltant, drôle et exaltant.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : Le Prix Polar des Blogueurs littéraires


Le Prix Polar des Blogueurs littéraires est né !!! Et il est chapeauté par LEA TOUCH BOOK ! (Léa Guignery).

Il concerne tous les polars (policier, roman noir, thriller, polar historique, thriller fantastique…) parus entre octobre 2018 et septembre 2019. Il récompense un Polar français et un Polar domaine étranger.

Les modalités sont les mêmes que pour le Grand Prix, tout lecteur connecté (blogueur/ bookstagrameur/ booktubeur & co) peut voter pour un polar français et un polar étranger parus entre Octobre 2018 et Septembre 2019).
  • Au 1er tour, du 14 septembre au 25 septembre, vous nommerez un polar français et un Polar domaine étranger (ou un seul des deux).
  • Pour le second tour, du 30 septembre au 6 octobre, il y aura 10 finalistes : 5 polars français et 5 polars étrangers. Chaque blogueur pourra voter pour 1 des 5 polars français finalistes et 1 des 5 polars étrangers finalistes.
  • Deux lauréats seront donc couronnés (en fonction de leurs disponibilités) le soir d’Halloween, le jeudi 31 octobre 2019 à La Librairie Lamartine, Paris XVI. Nous remercions Stanislas Rigot pour sa confiance ! Pour l’inscription à la soirée, il faudra valider les votes des deux tours et participer à une cagnotte dont le lien sera mis en ligne au deuxième tour.

Je compte sur vous pour partager l'info et contribuer à ce prix. Je suis curieux de voir si les blogueurs sont capables de se rassembler pour faire de ce prix un nouvel évènement pour les amoureux du polar.
Rendez-vous le 14 septembre 2019 sur cette page : http://grandprixdesblogueurslitteraires.com/

Frédéric Fontès, www.4decouv.com




lundi 2 septembre 2019

Chronique : À crier dans les ruines - Alexandra Koszelyk (Aux Forges de Vulcain)


À crier dans les ruines est le premier roman d'Alexandra Koszelyk, publié le 23 août dernier aux éditions Aux Forges de Vulcain.

J'ai été particulièrement touché à la fois par la simplicité, l'éloquence, le timbre et la musicalité de l'écriture de la romancière.

Je crois que je suis tombé sous le charme de ce récit dès la page 19, quand la narratrice évoque ainsi une pensée de Léna, l’héroïne :
« Face à elle, le réel d'une vi(ll)e à jamais engloutie. »
En refermant le livre, j'ai compris l'importance de ce mot glissé dans le récit, la vi(ll)e. À crier dans les ruines peut-être perçu comme un conte évoquant l'explosion d'une vi(ll)e et la volonté de quelques-uns de partir en quête de ces particules de bonheur disséminés. Morceaux après morceaux, reconstituer le puzzle d'une vi(ll)e.

L'aboutissement de cette quête au 53e chapitre m'a laissé particulièrement mélancolique, à la fois heureux et triste. J'ai alors eu l'impression de ressentir la dissociation de Léna, naviguant pendant une partie de sa vi(ll)e entre deux mondes, entre instants passés et présents.

Kismet. Le destin. Le roman d'Alexandra Koszelyk m'a refait penser à certaines de mes lectures coups de cœur, où les choix et les destins sont au cœur du récit. J'ai repensé à Replay de Ken Grimwood, et à la Fin des mystères de Scarlet Thomas.

Voilà, vous avez une idée des bruits et des échos qui reviennent à nos oreilles quand on se met à crier dans les ruines...

Je conclurai en utilisant une phrase du livre de Scarlet Thomas : « Maintenant, un choix s'offre à vous. »
Alors, qu'attendez-vous ?

4decouv de l'éditeur : Tchernobyl, 1986. Lena et Ivan sont deux adolescents qui s'aiment. Ils vivent dans un pays merveilleux, entre une modernité triomphante et une nature bienveillante. C'est alors qu'un incendie, dans la centrale nucléaire, bouleverse leur destin. Les deux amoureux sont séparés. Lena part avec sa famille en France, convaincue qu'Ivan est mort. Ivan, de son côté, ne peut s'éloigner de la zone, de sa terre qui, même sacrifiée, reste le pays de ses ancêtres. Il attend le retour de sa bien-aimée. Lena grandit dans un pays qui n'est pas le sien. Elle s'efforce d'oublier. Un jour, tout ce qui est enfoui remonte, revient, et elle part retrouver ce qu'elle a quitté vingt ans plus tôt.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

samedi 31 août 2019

News : Au-delà du vide - S.K. Vaughn (Bragelonne)


Au-delà du vide (Across The Void) est le premier roman de SF de S.K.Vaughn, pseudonyme d'un scénariste américaine et auteur de thriller. MAJ du 14/09/2019 : il s'agit de Shane Kuhn.

Il est traduit par Sylvie Denis pour les éditions Bragelonne, et sera disponible le 16 octobre prochain.

4decouv de l'éditeur : Décembre 2067.

Seule humaine vivante à bord du Hawking II, la commandante May Knox était en mission d'exploration dans l'espace lorsque la catastrophe se produit. May se réveille d'un coma artificiel au cœur d'un vaisseau vide, sans aucun souvenir de ce qui s'est passé. Les systèmes à bord tombent en panne un par un et le reste de l'équipage a disparu. 

Elle découvre alors que ce qui ressemble à un accident n'en était peut-être pas un...

May n'a plus qu'une chance de survie  : Stephen Knox, scientifique de la NASA qui dirigeait la mission depuis la Terre. Et accessoirement son ex-mari, dont elle vient de se séparer.

À présent, May s'accroche à la vie et à la voix de Stephen, qui traverse les espaces infinis pour tenter de la ramener chez elle.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

jeudi 29 août 2019

Chronique : Cari Mora - Thomas Harris (Calmann-Lévy)


Avant de commencer à rentrer dans le vif du sujet, je vais vous raconter une petite blague, okay ? Savez-vous avec quelle est la compagnie aérienne préférée de Cari Mora ?

Air Maroc.

Voilà, c'est fait.

Cari Mora est le sixième roman de Thomas Harris, après 12 ans d’absence dans les rayons des librairies. Difficile de passer à côté de cette publication traduite par Bernard Cohen pour les éditions Calmann-Lévy.

Malgré un début d'histoire à l'écriture particulièrement froide et quasi clinique se cache un redoutable roman. Ponctué d'ellipses permettant de resserrer l'intrigue et lui donner un côté incandescent, l'histoire avance à un rythme de plus en plus rapide.

Comme dans l'excellent film You're Next, l’héroïne de Thomas Harris cache bien son jeu et les malfrats qui vont vouloir l'éliminer vont vite se rendre compte de leur erreur de jugement.

Il m'aura quand même fallut bien avancer dans le livre pour définitivement comprendre que j'ai bien eu raison de poursuivre ma lecture.

Alors si dans la forme, Thomas Harris commence son roman d'une manière peu engageante, il retourne progressivement la gêne du lecteur pour le faire entrer de plein pied dans un redoutable roman à suspense.

Et il parvient à intégrer dans son histoire une poignée de "monstres" qui on parfaitement leur place dans le panthéon des psychopathes de Thomas Harris.

Si comme moi, vous avez eu des doutes sur l'intérêt de lire ce roman, j'espère que cette chronique les aura dissipé.

Bon vol !

4decouv de l'éditeur : Des lingots d’or sommeillent depuis des années sous l’ancienne villa de Pablo Escobar à Miami Beach. Gangs et malfrats se battent pour mettre la main dessus.

Aujourd’hui, c’est au tour du maléfique Hans-Peter Schneider de tenter sa chance.  Mais c’était sans prévoir la présence de la sublime Cari Mora, qui veille sur les lieux. En matière de violence et d’armes à feu, personne n’a rien à lui apprendre.


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

samedi 24 août 2019

Chronique : Recluse, Alex Verus t.5 - Benedict Jacka (Anne Carrière)


Le cinquième opus des aventures d'Alex Verus, Recluse, est disponible depuis juin dernier aux éditions Anne Carrière. Cinq tomes déjà, que Benedict Jacka nous invite à suivre les péripéties de son devin de héros.

Et si son héros parvient si bien à toucher ses lecteurs, ce n'est pas seulement grâce à son attachant casting. C'est aussi dû au fait que le lecteur lambda a l'habitude de jouer les devins en lisant d'autres livres et en tentant de deviner les agissements de tels ou tels personnages.

Le principe de cette série est à la fois simple et original : Alex Verus se retrouve régulièrement dans des situations inextricables, même en ayant fait usage de ses dons de divinations. Et ce qui va lui permettre de survivre est plus sa gymnastique de réflexion que son super-pouvoir. Son muscle principal, c'est son cerveau, et le voir s'en servir dans de monumentaux pics de stress est particulièrement jouissif.

Alex Verus est un héros cabossé qui doit faire le tri dans les possibilités qui s'offrent à lui et prendre la meilleur décision, au moment décisif, pour le bien de tous.

Superbement traduite par Marie de Prémonville (tome 1, 4 et 5, elle a aussi chapeauté les traductions des tomes 2 et 3 de Benjamin Kuntzer et  Cyrielle Ayakatsikas), la série Alex Verus vous offre l'occasion de découvrir un monde fantastique qui trouve sa source à deux pas de chez vous.

À la manière de Jim Butcher et de ses Dossiers Dresden, Benedict Jacka déploie des trésors d'ingéniosités pour nous conter les aventures de son devin urbain si attachant.

J'ai surtout beaucoup aimé son casting féminin, à la fois riche, puissant et fascinant. Des personnages secondaires qui deviennent très vite indissociable de la qualité du titre. 

Le 10e tome de la série vient de paraitre en 2019 au Royaume Uni, donc pas besoin d'être devin pour avoir la garantie de bonnes heures de lectures pour les mois et années à venir !

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

jeudi 22 août 2019

Chronique : Vaste comme la nuit - Elena Piacentini (Fleuve)


Après Comme de longs échos publié en 2017, Vaste comme la nuit disponible ce 22 aout dans toutes les librairies, est la seconde enquête de la capitaine Mathilde Sénéchal écrite par Elena Piacentini.

Ce n'est pas un hasard si Elena Piacentini  a trouvé l'inspiration pour les deux titres de ses romans dans ce sonnet de Charles Baudelaire :

La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
— Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.

— Charles Baudelaire
Un sonnet qui trouve écho dans la prose de la romancière. Comme dans son précédent roman, elle parvient à nouveau à transporter son lecteur dans une histoire riche en saveurs et en parfums.

Complètement atypique dans sa forme et dans son fond, Elena Piacentini prend le temps de faire respirer ses personnages. Elle fait aussi l'étonnant choix de nous révéler dès le second tome les origines du traumatisme de son héroïne. Enfin, étonnant dans le cadre d'une série, mais parfaitement logique dans le cas d'un diptyque (si c'en est un !).

Philippe Pollet Villard a dit : "Dans un voyage ce n'est pas la destination qui compte mais toujours le chemin parcouru, et les détours surtout. "

Vaste comme la nuit est belle expérience de lecture et une nouvelle invitation d'Elena Piacentini à prendre les chemins de traverses.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mercredi 21 août 2019

Chronique : le bal des folles - Victoria Mas (Albin Michel)


Le bal des folles
qui vient de paraitre ce 21 aout aux éditions Albin Michel, est le premier roman de Victoria Mas.

En refermant la dernière page, j'ai aimé découvrir que le titre et surtout la présentation de l'éditeur ne sont finalement qu'un fragment dans l'histoire de Victoria Mas.

Un prétexte qui lui permet de dépeindre le tableau peu idyllique de la condition de la femme au 19e siècle. Et plus spécifiquement de ces femmes que l'on considérait comme folles et qui se retrouvaient internées quasi systématiquement pour des motifs fallacieux.

Si "le bal des folles" est une date importante dans le calendrier de ces "patientes" et des employés de la Salpêtrière, il permet en amont à son autrice de composer des portraits de femmes sensibles, émouvants et particulièrement attachants.

En fait, Victoria Mas nous propose la conclusion optimiste d'un Luke La Main froide : comme Luke, Eugénie est "hors norme", considérée comme une personne qui n'est pas saine d'esprit et se retrouve enfermée dans une institution sensée l'isolée du reste de la population. Et lors de son passage, elle va elle aussi illuminer le quotidien de son entourage.

Pour ces premiers pas dans le grand bal de l'édition, Victoria Mas mérite amplement son étoile !

4decouv de l'éditeur : Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles.  Le temps d'une soirée, le Tout-Paris s'encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles - d'un côté les idiotes et les épileptiques ; de l'autre les hystériques, les folles et les maniaques - ce bal est en réalité l'une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mardi 20 août 2019

News : Une cosmologie de monstres - Shaun Hamill (Albin Michel)



À paraitre le 2 octobre prochain, dans la collection Imaginaire des éditions Albin Michel, Une Cosmologie de monstres, premier roman de l'américain Shaun Hamill. Il est traduit par Benoît Domis.

Voir la couverture originale sur le site de la maison d'édition en cliquant ICI.


Le roman a été optionné en vue d'une adaptation en série tv, à suivre...

4decouv de l'éditeur : La Famille Turner, de Vandergriff (Texas), se tient sur le seuil d'un monde terrifiant dominé par une cosmologie de monstres.

Est-ce le leur ou est-ce le nôtre ?


Shaun Hamill est américain. Une Cosmologie de monstres, appelé à devenir une ambitieuse série télévisée, est son premier roman.

« Dans Une Cosmologie de monstres, Shaun Hamill allie brillamment les univers angoissants de H.P. Lovecraft avec l'histoire contemporaine d'une famille menacée de destruction par des forces surnaturelles. Il réussit son coup, parce que ces braves gens pourraient être nos voisins. L'horreur ne fonctionne que lorsque nous nous attachons aux personnes concernées ; nous nous attachons aux Turner, et leurs cauchemars deviennent les nôtres. La prose de Hamill est sobre, tout simplement belle. Voilà à quoi ressemblerait un roman d'horreur signé John Irving. J'ai adoré ce livre, et je pense qu'il vous plaira aussi. »  
Stephen King

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

vendredi 9 août 2019

News : l'ile du diable - Nicolas Beuglet (XO)






Le 4e roman de Nicolas Beuglet, l'île du diable, est annoncé pour le 19 septembre prochain, aux éditions XO.

4decouv de l'éditeur : Où, après l'affaire du Vatican qui l'a menée en prison, Sarah Geringën, l'inspectrice norvégienne, ancienne des forces spéciales, se retrouve confrontée à un meurtre qui va l'ébranler au plus profond de son être, réveillant la douleur d'un passé aux multiples zones d'ombre.
Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mardi 16 juillet 2019

News : Paz - Caryl Férey (Gallimard)

Paz, le nouveau roman de Caryl Férey, est annoncé pour le 3 octobre 2019 aux éditions Gallimard dans la collection Série Noire.

4decouv de l'éditeur : Pour la première fois depuis des décennies, paramilitaires, FARC et narcotrafiquants ont déposé les armes et sont sur le point d'aboutir à un accord de paix. La guerre civile aura laissé derrière elle des milliers de morts et de disparus. En politicien avisé, Saul Bagader a réussi à s'arroger une place de choix auprès des artisans de la paix. Mais des corps mutilés rappelant les pires heures de la Violencia sont retrouvés aux quatre coins du pays. Lautaro Bagader, fils de Saul et ancien militaire désormais chef de la police de Bogota, ne sait sur qui porter ses soupçons : narcos, anciens Farc ou paramilitaires opposés au processus de paix ? Il doit impérativement faire cesser l'hécatombe au plus vite, avant que la presse ne s'en mêle, même si, pour cela, il doit ouvrir cette boîte de Pandore qu'est son histoire familiale.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

lundi 1 juillet 2019

Chronique : Saison frivole pour un tueur - Stephan Ghreener (SG)


6 ans après Vadim Royal, le second opus de la trilogie du French Bricolo, Stephan Ghreener est de retour pour boucler la trilogie qu'il a commencé avec L'été des deux pôles.

En musique, les Raconteurs viennent de sortir leur troisième albums après le précédent qui date de 2008. En fait, Stephan Ghreener, c'est le Francis Cabrel du polar. Si tu aimes ce que produit le gars, il faut être patient.

Forcé de constater que la patience a été récompensée. On ne va pas se le cacher, c'est plutôt casse-gueule de proposer un nouveau tome à une série après autant d'années.

Avec Saison frivole pour un tueur, Stephan Ghreener relève haut la main le challenge. On retrouve cette voix particulière qui nous replonge dans l'univers de Vadim. Je ne sais pas comment Ghreener s'y est pris pour à la fois reprendre là où Vadim Royal s'arrêtait et à la fois, nous donner l'impression que l'on a vieillit en même temps que son personnage. Et que donc des années ont passé pendant cette pause.

L'impression de retrouver un pote que l'on a quitté en juillet 2013 et de reprendre avec lui la discussion laissée inachevée jusque-là.

L'auteur range bien ses outils (on dit habituellement qu'un bon raconteur d'histoires boucle une série en rangeant bien ses jouets) et boucle avec brio cette trilogie.

Pour commander les trois tomes via le site lalibrairie.com, c'est ICI. (maj du 4/7/2019).

À noter l'annonce d'un projet d'adaptation de cette trilogie en préparation... Plus d'informations ICI.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com


mercredi 26 juin 2019

Chronique : Surface - Olivier Norek (Michel Lafon)


Avec son prologue particulièrement percutant, Surface d'Olivier Norek donne naissance à une héroïne à la fois touchante et détonante.

Mais en la sortant du contexte urbain habituel, Olivier Norek propose à son lectorat un décor rural qui devient l'un des éléments majeur de son roman.

Le lecteur se retrouve à accompagner la convalescence de Noémie, à découvrir en même temps qu'elle son cadre de travail inédit et arpenter cet autre quotidien.

On tombe très rapidement sous le charme de cette No 2.0 ainsi que de son équipe de travail.

Les différents rebondissements nous tiennent en haleine jusqu'à la dernière page. Impossible d'échapper au petit pincement au cœur de la dernière révélation.

Une belle prise de risque maitrisée par Olivier Norek pour ce roman rural noir. Il démontre à nouveau la volonté de son auteur de sortir des sentiers battus et de plonger à cœur perdu dans ce nouvel environnement.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mardi 25 juin 2019

Chronique : Gunpowder Moon - David Pedreira (Bragelonne)

Présentation ICI
Gunpowder Moon est la premier roman de David Pedreira, est pour une première, cet ancien journaliste met la barre assez haute.

Si l'éditeur promet sur la quatrième de couverture - POUR TOUS CEUX QUI ONT AIMÉ SEUL SUR MARS - la filiation ne se fait pas forcément avec ce roman d'Andy Weir mais plutôt avec son second, Artemis (chronique ICI).

Même si en lisant les premières pages, on pense rapidement à l'excellent film Outland de Peter Hyams (un ancien policier/marine affecté à une base minière, enquête sur un meurtre), David Pedreira propose des enjeux différents qui font très rapidement monter la tension dans son livre.

L'auteur propose une histoire impossible à lâcher avant son dénouement.

Son casting est très attachant, on tremble pour ces personnages qui ne doivent leur survie qu'à leur incroyable capacité à échapper à une mort imminente (certainement cet ingrédient qui a amené Bragelonne a évoqué Seul Sur Mars, outre le succès de ce dernier).

358 pages d'un récit  techno-thriller d'aventure qui vulgarise parfaitement bien les éléments scientifiques sur lesquels il s’appuie.

Mention spéciale à la traduction de Jacques Fuentealba qui contribue à cette parfaite immersion du lecteur dans cette incroyable aventure lunaire.

Mes seuls bémols : certains flashbacks terrien du héros qui nous arrachent inutilement des lieux de l'intrigue. Et le fait que des supports visuels, à la manière des cartes utilisées dans Artemis d'Andy Weir, nous auraient permis de prendre conscience de la géographie des lieux.

En attendant de trouver des informations sur la prochaine publication de l'auteur, j'espère que David Pedreira nous racontera la prochaine vie de son héros Dechert !

POUR TOUS CEUX QUI ONT AIMÉ ARTEMIS
 Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mercredi 12 juin 2019

News : Le pays des loups - Tünde Farrand (Anne Carrière)


Traduit par Marie de Prémonville, Le Pays des loups est le premier roman de Tünde Farrand à paraitre le 20 septembre prochain aux éditions Anne Carrière.

Une puissante dystopie dans la lignée d’Auprès de moi toujours, de Kazuo Ishiguro.
Si l'éditeur évoque le roman de Kazuo Ishiguro, il est difficile de ne pas penser au Soleil Vert de Harry Harrison. Je reste curieux de me plonger dans ce Londres de 2050...


https://tundefarrand.co.uk/
4decouv de l'éditeur : Londres, 2050. La crise socio-économique des dernières décennies n’est plus qu’un souvenir. Le consumérisme triomphant a sauvé le monde. La propriété foncière hors des grandes villes est réservée à une petite élite. Le reste de la population doit dépenser pour conserver un droit de résidence. Le vieillissement a été aboli grâce à une nouvelle approche radicale, la retraite ayant été remplacée par un programme d’euthanasie joyeuse et volontaire dans les Dignitoriums.

Quand l’architecte Philip disparaît, sa femme, Alice, met en péril sa maison et son statut pour comprendre ce qui lui est arrivé. Enquêter, c’est prendre le risque de questionner la société et les valeurs dans lesquelles elle a été élevée. Elle découvre rapidement la vérité sordide sur le destin de sa propre famille, ainsi que les mensonges qui ont servi de piliers à la construction de ce nouveau monde parfait.


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : Les Simples - Yannick Grannec (Anne Carrière)

Source photo L'essor
À paraitre le 23 aout 2019 aux éditions Anne Carrière, les Simples, troisième roman de Yannick Grannec, après La Déesse des petites victoires et le Bal Mécanique.

4decouv de l'éditeur : 1584, en Provence. L’abbaye de Notre-Dame du Loup est un havre de paix pour la petite communauté de bénédictines qui y mène une existence vouée à Dieu et à soulager les douleurs de Ses enfants. Ces religieuses doivent leur indépendance inhabituelle à la faveur d’un roi, et leur autonomie au don de leur doyenne, sœur Clémence, une herboriste dont certaines préparations de simples sont prisées jusqu’à la Cour.
Le nouvel évêque de Vence, Jean de Solines, compte s’accaparer cette manne financière. Il dépêche deux vicaires dévoués, dont le jeune et sensible Léon, pour inspecter l’abbaye. À charge pour eux d’y trouver matière à scandale ou, à défaut... d’en provoquer un.
Mais l’évêque, vite dépassé par ses propres intrigues, va allumer un brasier dont il est loin d’imaginer l’ampleur. Il aurait dû savoir que, lorsqu’on lui entrouvre la porte, le diable se sent partout chez lui. Évêque, abbesse, soigneuse, rebouteuse, seigneur ou souillon, chacun garde une petite part au Malin. Et personne, personne n’est jamais aussi simple qu’il y paraît.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : Ainsi passe la gloire du monde - Robert Goolrick (Anne Carrière)


                                                     Sic transit gloria mundi

Ainsi passe la gloire du monde est la sixième publication de Robert Goolrick qui sera traduite le 23 aout 2019 par Marie de Prémonville pour les éditions Anne Carrière.

4decouv de l'éditeur
: Avec Féroces et La Chute des princes, Robert Goolrick a entamé un cycle auto fictionnel qui a saisi lecteurs et critiques par sa beauté, son incandescence et sa lecture nostalgique et acerbe de l’histoire contemporaine des États-Unis.
Ainsi passe la gloire du monde vient clore cette aventure littéraire. On y retrouve Rooney, l’avatar de l’auteur, et ses amis inoubliables, emportés par le siphon qu’est devenu leur pays déchiré par un tyran aux allures de clown orange cannibale. Un pays aussi clivé que durant la guerre de Sécession, nordistes et confédérés ayant été remplacés par les « déplorables » et les « 1 % ».
Rooney, qui a perdu sa vie à tenter de rester parmi les derniers, se retrouve échoué, malade sans recours, miséreux sans excuse, avec pour seule consolation quelques rares souvenirs de joie, et portant la blessure ouverte d’une question trop douloureuse : « Quand on fait l’amour pour la dernière fois, sait-on que c’est la dernière ? »
À l’occasion de funérailles, il convoque les fantômes du passé, part à la recherche des quelques fidèles qu’il connaît encore, témoins d’une autre vie, d’une autre Amérique. Ainsi passe la gloire du monde est le récit halluciné d’un blessé qui tente de trouver la sortie du champ

de bataille. Le testament d’un grand auteur américain.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

samedi 1 juin 2019

News : Surface - Olivier Norek (Michel Lafon)


5e roman d'Olivier Norek, Surface est disponible en librairie depuis le 4 avril dernier.
Je viens de le commencer, je suis épaté par ces premières pages particulièrement efficaces.
Chronique à venir...

4decouv de l'éditeur : Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
Là-bas, personne ne veut de son enquête.


Après un grave accident, une capitaine de la PJ parisienne se retrouve parachutée bien malgré elle dans le petit village perdu d’Avalone. L’apparition du cadavre d’un enfant disparu 25 ans auparavant va profondément bouleverser le quotidien des villageois et la reconstruction de la policière. (Source : Fnac.com)

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

BD : Ninja-K, les Dossiers Ninja - Gage & Giorello, Ryp, De La Torre (Bliss)


Traduit par Mathieu Auverdin pour Makma
Ce monstre de 355 pages contient cinq arcs narratifs de ce nouveau titre consacré à Ninjak, soit 14 épisodes.
À la manière de Marvel Comics qui a eu l'idée un jour de décliner le nom du programme Weapon X ayant donné naissance à Wolverine (la lettre X devenant le chiffre 10), Valiant Comics nous plonge ainsi dans cette nouvelle saga Ninjak.
Un incroyable récit qui nous présente les précédentes incarnations du programme Ninja, en commençant par le début, Ninja A.
Il y a quelques années, les éditions Bliss Comics avaient eu la très bonne idée d'utiliser Bloodshot comme porte d'entrée vers l'univers Valiant, dont ils reprenaient la traduction en France.
En ouvrant cet album, j'ai une nouvelle fois était épaté par la capacité de Valiant Comics a proposer des histoires "readers friendly", dont il est facile d'intégrer l'univers sans avoir lu les précédents titres et incarnations, avec des histoires solides et des dessins remarquables.
Christos Gage s'associe avec la crème de la crème des tables à dessins pour nous proposer un récit passionnant qui devrait ravir les amateurs d'espionnage.
Tomas Giorello, Roberto De La Torre, Juan José Ryp, Ariel Olivetti, Larry Stroman, et les coloristes Diego Rodriguez, Andrew Dalhouse, Jordie Bellaire, José Villarubia produisent un travail exceptionnel.
L'impression de se retrouver dans la meilleur période de Captain America scénarisé par Ed Brubaker.
La confirmation, une nouvelle fois, que Valiant Comics est devenu la véritable maison des idées de ces 10 dernières années.
Si vous ne connaissez pas ce que propose les éditions Bliss Comics, c'est le titre idéal pour vous familiariser avec l'univers de Valiant. Si vous connaissez déjà Ninjak, c'est le titre incontournable du moment.
Pour vous faire une idée du contenu, cliquez ICI.

4decouv de l'éditeur : Il y a plus d'un siècle, les services secrets britanniques ont créé une division top-secret, l'arme la plus efficace de sa Majesté : le programme NINJA. Cette armée d'agents furtifs a déjà un beau palmarès : Ninja-A, l'arme silencieuse de la couronne pendant la Première Guerre mondiale, Ninja-E, l'agent globe-trotteur qui a évité que la Guerre froide ne dégénère... Et plus récemment, Ninja-K, alias Colin King, un assassin redoutable qui a déjà sauvé le monde de nombreuses fois. Aujourd'hui, un ennemi inconnu élimine les membres du programme Ninja un par un... Et Ninjak est le prochain sur la liste ! Derrière cette menace se cache peut-être le secret le plus sordide du MI6... 

Le scénariste Christos Gage (Spider-Man) signe un thriller haletant, accompagné des artistes Tomas Giorello (X-O Manowar), Juan José Ryp (Britannia) et Roberto de la Torre (Doctor Mirage).

Frédéric Fontes, www.4decouv.com



dimanche 26 mai 2019

BD : Luminary t.1 Canicule - Brunschwig & Perger (Glénat)


J'attendais ce titre avec une grande impatience et j'ai pris un immense plaisir à lire ce premier tome.
C'est une rare occasion pour moi de lire une bd 100% française qui utilise aussi bien les codes des comic books, que ce soit dans le fond ou dans la forme.
J'ai été très touché par cette relecture d'une bd qui m'avait déjà beaucoup marqué gamin, Photonik.

Intégrales aux éditions Black & White
Épatant !

Á la manière d'un tpb américain, ce premier opus de Luminary se divise en 5 épisodes détonants.
Luc Brunschwig et Stéphane Perger forment un duo qui fonctionne à merveille. Une belle synergie qui offre aux lecteurs des pages chargées d'émotions, d'altruisme et d'une rare énergie viscérale qui ne demande qu'à se libérer.

Ma seule petite pointe de frustration vient du fait que j'aurai adoré revoir les cornes et le fameux menton proéminent du super héros de mon enfance. Frustration prolongée par les sketchs de Stephan Perger en fin de tome qui montrent des traits de lumières verticaux qui s'en rapprochent. Peut-être qu'on les retrouvera dans le tome 2 ?

Mon coup de cœur du moment !

Luminary t.1, Canicule, 144 pages, 19€95, publié par les éditions Glénat, disponible en librairies et en VPC.

4decouv de l'éditeur
: Pitsboro, sud des États-Unis, juillet 1977. Une journée d’été pas tout à fait comme les autres. Les infos annoncent un pic de chaleur jamais atteint depuis plus de trente ans. Billy, jeune employé noir d’un cirque, assiste une tigresse de la troupe mettant bas. Tout le monde assiste, ébahi, au don qui lui permet de maîtriser la bête sauvage.

De l’autre côté du pays, à New-York, une gigantesque explosion de lumière survient au cœur de la ville. Tout dans un rayon de plusieurs centaines de mètres a été littéralement anéanti. Tout, sauf un homme, indemne, au milieu des décombres. Cet homme, c’est Darby McKinley, admis quelques semaines plus tôt à la clinique d’où provient l’épicentre de l’explosion. Ce serait donc lui l’origine du phénomène. Reste à savoir d’où lui vient ce pouvoir. Et ce qu’il compte en faire...

Avec Luminary, Luc Brunschwig et Stéphane Perger nous livrent une fresque super-héroïque entièrement réalisée en couleur directe et ancrée dans une réalité contemporaine, qui n’est pas sans rappeler la série Heroes.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

BD : Crossed L'Intégrale - Ennis & Burrows (HiComics)



Crossed, le comic book complètement barré !

HiComics reprends l'intégrale déjà publiée en 2013 (et désormais épuisée) via les éditions Milady. Et c'est un sacré beau bébé.
Garth Ennis au scénar, Jacen Burrows aux dessins, Philippe Touboul à la traduction., dans une belle édition cartonnée reprenant les 10 épisodes du premier cycle.
Jusque-là, je n'avais jamais eu l'occasion d'explorer l'univers de Crossed.
C'est désormais chose faite et c'est une grosse claque dans la tronche.
Impossible de ne pas évoquer Crossed sans parler de The Walking Dead de Robert Kirkman et Charlie Adlard.
Pour situer, Crossed est une exploration de ce que serait The Walking Dead dans une version bourrée d’adrénaline et sans aucun tabou. C'est gore et 150% pervers, accrochez-vous !
C'est diabolique et on ne demande qu'une seule chose après avoir tourné la dernière page : Encooooooooooooooooooooooooooooooooooooooore !

4decouv de l'éditeur :
IL N'Y A PAS D'ESPOIR. PAS DE HÉROS. PERSONNE NE VIENDRA VOUS SAUVER. 

Ils sont partout. Hommes, femmes et enfants, tous victimes d'une mystérieuse infection qui change les parents en tueurs et les amants en violeurs. Sans pitié, ils répandent le mal et traquent les derniers membres de notre espèce à l'agonie. Dans une Amérique désolée, un petit groupe de survivants cherche à rejoindre l'Alaska, espérant y trouver le salut. Ils vont découvrir le prix de la survie... et de leur propre humanité.


"Crossed est le récit le plus extrême et le plus dérangeant  que j'aie jamais écrit." - Garth Ennis

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

samedi 25 mai 2019

Chronique : Et le mal viendra - Camut Hug (Fleuve)

Présentation ICI
12 ans déjà que j'ai mis le nez pour la première fois dans un livre des CamHug.

Avec Prédation, premier opus de la Voie des Ombres, je découvrais en 2007 un duo français hors du commun.

Et depuis, ils n'ont jamais cessé d'enrichir leurs romans d'intrigues ambitieuses et prenantes.

Même s'il m'a fallu quelques pages pour comprendre comment Et le Mal viendra se situait par rapport à Isla Nova, et ainsi m'habituer aux fréquents sauts dans le temps, j'ai été aspiré par ce nouveau roman qui prend petit à petit la forme d'un manifeste.

Dans le fond, c'est un manifeste coup de poing qui n'épargne pas son lecteur et qui met sa conscience à rude épreuve. Un livre dont il faut en faire l'expérience.

Pas nouveau dans la bibliographie des auteurs, cette manière de sensibiliser leurs lecteurs mais cette fois, ils poussent à fond les potards de la prise de conscience. Impossible de ne pas refermer le livre avec une boule au ventre. 

Dans la forme, c'est un nouveau cadeau pour les lecteurs de la première heure, les CamHug ont eu la merveilleuse idée de créer un univers cohérent qui leur permet de faire référence à des personnages de leurs précédents livres.

Aux USA, un livre de cette qualité serait dans les listes des bestsellers et particulièrement encensé par les critiques et le lectorat. Et c'est toujours un mystère pour moi de constater qu'en France, ils ne soient pas plus plébiscités que cela.

Nous avons les cartes en main pour prendre conscience du message important que véhicule le livre mais surtout, pour que les "passeurs" de romans que nous sommes fassent des livres des CamHug des lectures incontournables.

Et le Mal viendra est certainement ce qui se fait de mieux actuellement dans les rayons des librairies.

Et si on le criait haut et fort ? #TeamCamHug !

Frédéric Fontès, www.4decouv.com








Chronique : Luca - Franck Thilliez (Fleuve)

Présentation ICI
Cette nouvelle enquête de Frank Sharko et Lucie Hennebelle est captivante de bout en bout.
Comme avec les précédents romans de l'auteur, il est toujours aussi difficile de lâcher le roman avant la dernière page.
Franck Thilliez poursuit petit à petit l'évolution de ces personnages principaux et secondaires, on tremble à nouveau pour eux à chaque péripétie. Chacun nourrie l'enquête avec son vécu, et cela donne une épaisseur supplémentaire à l'histoire.
Il est toujours intéressant de voir l'auteur faire évoluer sa narration et ne pas se reposer sur ses acquis.
Un roman parfaitement à l'image de l'écrivain : toujours là pour surprendre son lecteur et lui proposer des intrigues qui s'inspirent des dernières percées de la science.
Vivement le prochain !

Frédéric Fontès, www.41decouv.com

mardi 14 mai 2019

Chronique : Offrande Funèbre - Preston & Child (L'Archipel)

Présentation ICI
Cette 18e enquête de l'inspecteur Pendergast est particulière : ce dernier se retrouve obligé d'enquêter avec un nouveau co-équipier et son nouveau boss n'attends qu'une erreur de sa part pour le muter.

Un nouvel équipier qui se trouve être un personnage particulièrement intéressant, j'espère que l'on aura l'occasion de le revoir. 

Ce n'est pas la meilleur intrigue de la série mais c'est toujours un plaisir de tourner les pages d'un Preston & Child, à un rythme effréné.

Un opus idéal pour prendre la série en cours de route, étant donné qu'il ne fait quasiment aucune référence à des évènements passés de la saga.

FF, www.4decouv.com


jeudi 9 mai 2019

News : Meg t.2, La Fosse - Steve Alten (Pygmalion)


À paraitre le 29 mai prochain, La Fosse, second opus des aventures de Jonas Taylor et du Mégalodon, traduit par Thibaud Eliroff.
Il fait suite au premier opus, Meg, publié en juillet dernier et qui a fait l'objet d'une adaptation au cinéma.
La Fosse est la nouvelle traduction de cette seconde histoire, traduite initialement en 2000 sous le titre La Terreur des abysses.
À noter que la série est inédite en France à partir du tome 3. Je croise donc les doigts pour que les éditions Pygmalion poursuivent la traductions l'année prochaine avec Primal Waters.

4decouv de l'éditeur : Quatre ans après l'incident de la fosse des Mariannes qui a libéré un spécimen de Carcharodon megalodon, le plus gros et le plus féroce prédateur de toute l'histoire, Jonas Taylor veille aujourd'hui sur la progéniture survivante de la créature à l'Institut Tanaka. Profondément endetté, son dirigeant, Masao Tanaka, s'est tourné vers un milliardaire excentrique pour l'aider à maintenir l'établissement à flot, mais à quel prix?
Enlisé dans un enchevêtrement de mensonges, en proie aux cauchemars, Taylor doit à nouveau faire face aux monstres qui hantent ses nuits. Seulement, cette fois, ce ne sont pas seulement les requins qu'il doit surveiller...


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

vendredi 3 mai 2019

News : Le French Bricolo de Stephan Ghreener, bientôt à la TV



La trilogie du French Bricolo de Stephan Ghreener et comprenant L'été des deux pôles, Vadim Royal et Saison Frivole pour un tueur, est en cours de développement en vue d'une adaptation en série TV.
Gérard Pautonnier et Stephan Ghreener
"Les droits d'adaptation de la trilogie de polars FRENCH BRICOLO de l'auteur Stephan Ghreener, mettant en scène GREG VADIM, tueur à gages en quête d'une nouvelle vie, ont été optionnés par BACTERY FILMS. Le réalisateur Gérard Pautonnier et l'auteur Stephan Ghreener ont démarré leur collaboration en vue de développer une série." 
Frédéric Fontès, www.4decouv.com

samedi 20 avril 2019

C'est Culturellement Dingue : Nicolas Lebel dans Le Livre-Service de l'éDition Saison 01 Épisode 06



C'est Culturellement Dingue : Le Livre-Service de l'éDition Saison 01 Épisode 06 !

Au programme : "Dans la brume écarlate" de Nicolas Lebel, aux éditions Marabout.

N'hésitez pas à liker, commenter, partager, vous abonner, nous envoyer des chocolats ;)

Nos sites respectifs : http://www.4decouv.com https://cestcontagieux.com

jeudi 11 avril 2019

C'est Culturellement Dingue : JT de l'édition 01 - Édition du 5 avril 2019



La rédaction de « C'est Culturellement Dingue » vous propose un nouveau rendez-vous : le « JT de l’Édition » présenté par nos deux journalistes stagiaires : Pierre Kirhoule et Namas Pamous.

Chantres de l’information littéraire et experts en verbatims approximatifs, ils vous révéleront tout sur l’actualité brûlante du monde de l’édition.

 Au programme de cette édition : Jean-Christophe Grangé, Cédric Sire, Ian Manook, Tintin, Michel Houellebecq, CJ Tudor...

N'hésitez pas à liker, commenter, partager, vous abonner ;)

Nos sites respectifs : http://www.4decouv.com https://cestcontagieux.com

Adresse mail : cestculturellementdingue@gmail.com

La page Facebook : https://www.facebook.com/cestculturellementdingue/



dimanche 31 mars 2019

News : La Villa Imago - Éric Marchal (Anne Carrière)


À paraitre le 3 mai prochain, La Villa Imago, septième roman d'Éric Marchal publié par les éditions Anne Carrière.
Je découvre avec le titre de ce livre que que veut dire "imago". Curieuse villa, non ?

4decouv de l'éditeur : Raphaël Granger se réveille, allongé sur un lit dans la chambre d'une maison inconnue. Il se souvient seulement d'un voyage en train au cours duquel il téléphonait à sa fiancée, Bélinda. Il rencontre les habitants de cette étrange villa : un militaire à la retraite, une jeune mère séparée de ses jumeaux à la naissance, une fillette, un adolescent colérique, un clown et un écrivain célèbre.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

samedi 30 mars 2019

News : Gunpowder Moon - David Pedreira (Bragelonne)


À paraitre le 15 mai 2019, Gunpowder Moon est le premier thriller SF du journaliste américain David Pedreira. Il est traduit en France pour les éditions Bragelonne par Jacques Fuentealba.

4decouv de l'éditeur : Depuis Apollo 11, chaque astronaute ayant foulé le sol lunaire a pu remarquer cette odeur de métal brûlé qui évoque la guerre et la violence. Pour Caden Dechert, le chef des opérations d’extraction minière au bord de la mer de la Sérénité, cette odeur n’est qu’une réminiscence de son éprouvant passé de Marine.

Nous sommes en 2072, et l’extraction d’hélium 3 sur la Lune alimente les réacteurs à fusion qui permettent à la Terre de se relever d’une catastrophe écologique sans précédent. Mais la concurrence pour obtenir la ressource si précieuse fait rage. Lorsqu’une bombe tue l’un des mineurs de Dechert, le vétéran décide de trouver lui-même le coupable, avant que davantage de sang ne soit versé.

En tentant de résoudre le premier meurtre sur la Lune, Dechert se retrouve pris entre les tirs croisés de deux puissances mondiales ennemies. Il sait que sa vie et celles de ses hommes ne valent rien face à elles. Et le tueur rôde toujours.

Dechert découvre alors une conspiration qui, à la moindre étincelle, pourrait provoquer une guerre lunaire, entraîner la mort des siens… et replonger, peut-être, la Terre dans les ténèbres.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

jeudi 28 mars 2019

News : De bonnes raisons de mourir - Morgan Audic (Albin Michel)


Après un premier roman particulièrement intéressant (Chronique : Trop de morts au pays des merveilles - Morgan Audic), je suis très content de découvrir que le prochain livre de Morgan Audic sera publié le 2 mai 2019 aux éditions Albin Michel, De bonnes raisons de mourir.

4decouv de l'éditeur : Un cadavre atrocement mutilé
suspendu à la façade d'un bâtiment.
Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante.
Deux enquêteurs, aux motivations divergentes,
face à un tueur fou  qui signe ses crimes
d'une hirondelle empaillée.
Et l'ombre d'un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé...


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

jeudi 21 mars 2019

Chronique : Un homme à sa fenêtre - David Thomas (Anne Carrière)


"Quand t'as pas la réponse, te pose pas la question." Albert Cossery, p64. 

Un homme à sa fenêtre est ma première rencontre avec l'univers de David Thomas et de ses microfictions. La présentation de l'éditeur m'avait intrigué, cette dernière évoquant "l'art de l'instantané, [...] et les petits travers de ses contemporains."

C'est un de ces livres dont en faire l'expérience est une aventure en soit. Il parvient avec une certaine malice à réveiller notre voix intérieur. Car on est toutes et tous, des hommes et des femmes à leurs fenêtres.

En évoquant, entre autres, le quotidien d'un écrivain, David Thomas parvient à réveiller nos envies d'écriture. Impossible de ne pas lire ce livre sans éprouver l'envie de prendre un papier et un crayon et de noircir quelques pages sur un coin de table. L'une des dernières fois où j'ai ressenti cette pulsion, c'était en lisant l'essai Écriture de Stephen King. Un autre livre qui ouvrait lui aussi, une fenêtre dans la tête de son lecteur.

Ironique, poète, philosophe, sarcastique ou mélancolique, David Thomas saura faire échos à coup sur à vos propres instantanés de vie.

J'ai beaucoup aimé et je vais jeter un œil sur son livre de 2018, Le poids du monde est amour.

4decouv de l'éditeur : "Je suis celui qui reste quand les autres partent." Dans ce livre, beaucoup d'hommes restent au foyer pour observer les autres depuis leur fenêtre. Un père a honte de son fils ; une femme lit sa vie amoureuse dans les slogans politiques ; des universitaires, des cadres, des ados ou une youtubeuse parlent un jargon incompréhensible ; un jardinier joue des castagnettes à ses melons ; une fille s'épouse elle-même, et d'autres se méfient des chauves ; un écrivain abandonné par son éditeur se voit livrer cent kilos de pommes de terre pour continuer d'écrire... Directs, ironiques, émouvants, ces textes débordent d'humanité et d'humour. David Thomas joue de son art de l'instantané pour nous faire voir le monde sans concession ni manières, et s'amuse de ses petits travers autant que de ceux de ses contemporains.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com







News : Offrande Funèbre - Preston & Child (L'Archipel)


La 18e enquête de l'inspecteur Pendergast sera publiée le 15 mai 2019. 
Offrande Funèbre de Douglas Preston et Lincoln Child est traduit par Sebastian Danchin pour les éditions de l'Archipel.

La 4decouv : Après un changement de direction au siège new-yorkais du FBI, l'agent spécial Pendergast est contraint d'accepter l'impensable : travailler en binôme.
Pendergast et Coldmoon, son nouveau partenaire, partent aussitôt à Miami, où un cœur humain fraîchement prélevé a été déposé sur la pierre tombale d'une femme qui s'est suicidée une dizaine d'années plus tôt. 

Seul indice : une lettre d'amour destinée à la défunte et signée d'un certain M. Joli-Cœur...
Puis d'autres jeunes femmes sont assassinées, dont les cœurs viennent fleurir de nouvelles tombes de femmes qui toutes se sont pendues...
Existe-t-il un lien entre ces deux séries de meurtres ? Pourquoi M. Joli-Cœur a-t-il attendu dix ans pour frapper de nouveau ? Et pourquoi ces mots d'amour destinés à ces femmes qui reposent sous terre depuis si longtemps ? 

Un mystère digne d'un Pendergast au sommet de son art.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

dimanche 17 mars 2019

News : Le Coeur et la Chair - Ambrose Parry (Seuil)


Ambrose Parry est le pseudo d'un couple d'écossais, Chris Brookmyre, auteur d'une vingtaine de romans (Un Matin de Chien, ou prochainement Sombre avec moi chez Métailié) et de sa femme Marisa Haetzman, médecin anesthésiste à l'origine de l'histoire.

Amateurs amatrices de thrillers historiques, on a peut-être le premier opus d'une nouvelle bonne série à se mettre sous la dent : Le Cœur et la chair.

Réponse le 2 mai prochain aux éditions Le Seuil.

À savoir que les livres seront bientôt adaptés à la tv avec Benedict Cumberbatch dans le rôle titre.

Présentation de l'éditeur : Le jeune Will Raven, issu d'un milieu modeste, est apprenti chez le Pr Simpson, dont la notoriété, le savoir-faire obstétrique et les recherches sur les anesthésiques en font une personnalité majeure de l’Écosse victorienne.

Il règne une activité constante dans la célèbre demeure du 52 Queen Street à Édimbourg. Will y fait, entre autres, la connaissance de Sarah, femme de chambre et assistante de Simpson, dont le caractère bien trempé le déroute et le séduit tout à la fois. 


Mais à peine a-t-il le temps de prendre ses nouvelles fonctions que plusieurs femmes sont retrouvées sauvagement assassinées aux quatre coins de la ville. Parmi elles, une jeune prostituée, Evie, amie intime de l'apprenti chirurgien...

Face à l'indifférence des services de police, Will décide de mener l'enquête avec l'aide précieuse de Sarah. Une enquête qui les conduira tous deux au cœur sombre des enjeux scientifiques de l'époque.


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : Luca - Franck Thilliez (Fleuve)






On connait désormais la couverture du 18e roman de Franck Thilliez, Luca, à paraitre le 2 mai prochain, aux éditions Fleuve.

Allez, la 4decouv, c'est cadeau !

Présentation de l'éditeur : " Existe-t-il encore un jardin secret
que nous ne livrions pas aux machines ? "


Partout, il y a la terreur.
Celle d'une jeune femme dans une chambre d'hôtel sordide, ventre loué à prix d'or pour couple en mal d'enfant, et qui s'évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d'un corps mutilé qui gît au fond d'une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d'un homme qui connaît le jour et l'heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S'engage alors, pour l'équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C'était écrit : l'enfer ne fait que commencer. 


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

dimanche 24 février 2019

Chronique : Erectus - Xavier Müller (XO)


Derrière une couverture hideuse (on dirait un très mauvais portrait-robot réalisé sur un ancien PC) et un titre pas vraiment glamour, se cache une pépite du genre.

Et dans le genre, rares sont les auteurs français à s'y froter. Il faut le reconnaitre, le techno-thriller à la sauce monstres est plutôt une spécialité anglo-saxonne. Michael Crichton, Steve Alten, Warren Fahy ou Douglas Preston & Lincoln Child ont quelques romans dans leurs biographies respectives à avoir marqué les esprits.

En lisant Erectus de Xavier Müller, j'ai retrouvé des sensations de lecture que je n'avais pas ressenties depuis Le mystère Néandertal de John Darnton (si vous ne connaissez pas ce dernier, ruez-vous dessus !).

Si l'auteur digresse parfois légèrement quand il nous propose un petit back-up de ses personnages principaux, il parvient avec brio à développer un sujet d'ampleur et à mener sa barque jusqu'à la fin.

Je me suis également surpris à penser au phénomène la Planète des singes. Parce que l'air de rien, on peut considérer cet Erectus comme une belle variante de l'histoire de Pierre Boule : suite à un virus, les hominidés deviennent l'espèce dominante et se confrontent aux hommes restants.

Erectus est le second roman Xavier Müller après Dans la peau d'un autre publié en 2011. Je vais tacher de remettre la main dessus, je l'ai acheté à l'époque de sa sortie et il attend patiemment dans un coin de la biblio... En attendant son prochain avec impatience.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

vendredi 15 février 2019

News : Terminus - Tom Sweterlitsch (Albin Michel)

Quand Inception rencontre True Detective

Terminus est le second roman de Tom Sweterlitsch. Traduit par Michel Pagel et avec une illustration de couverture signée Aurélien Police, le roman sera publié le 2 mai 2019 aux éditions Albin Michel dans la collection Imaginaire.

Il a été optionné pour une adaptation au cinéma par Neil Blomkamp.

Présentation de l'éditeur : Depuis le début des années 80, un programme ultra secret de la marine américaine explore de multiples futurs potentiels. Lors de ces explorations, ses agents temporels ont situé le Terminus, la destruction de toute vie sur terre, au XXVIIe siècle. En 1997, l’agent spécial Shannon Moss du NCIS reçoit au milieu de la nuit un appel du FBI : on la demande sur une scène de crime. Un homme aurait massacré sa famille avant de s’enfuir. Seule la fille aînée, Marian, 17 ans, serait vivante, mais reste portée disparue. Pourquoi contacter Moss? Parce que le suspect, Patrick Mursult, a comme elle contemplé le Terminus... dont la date s’est brusquement rapprochée de plusieurs siècles. 

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mercredi 6 février 2019

News : En attendant le jour - Michael Connelly (Calmann-Lévy)


Nouvelle héroïne, nouvelle série !

En attendant le jour (The Late Show) de Michael Connelly met en scène l’inspectrice Renée Ballard dans le premier tome d'une série à paraitre le 13 mars aux éditions Calmann-Lévy.

Présentation de l'éditeur : Reléguée au quart de nuit du commissariat d’Hollywood, l’inspectrice Renée Ballard se lance dans des enquêtes qu’elle n’a pas le droit de mener à leur terme. Le règlement l’oblige en effet à les confier aux inspecteurs de jour dès la fin de son service. 

Mais, une nuit, elle tombe sur deux affaires qu’elle refuse d’abandonner: le tabassage d’un prostitué laissé pour mort dans un parking, et le meurtre d’une jeune femme lors d’une fusillade dans un night-club. 

En violation de toutes les règles et contre les désirs mêmes de son coéquipier, elle décide de travailler les deux dossiers de jour tout en honorant ses quarts de nuit. 

L’épuisement la gagne, ses démons la rattrapent et la hiérarchie s’acharne, mais Renée Ballard n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

lundi 4 février 2019

News : La Dernière Chasse - JC Grangé (Albin Michel)






À paraitre le 19 mars 2019 aux éditions Albin Michel, La Dernière Chasse de JC Grangé est la novelisation des deux premiers épisodes de la saison 1 des Rivières Pourpres, diffusée en septembre dernier su France 2. Un série écrite et quo-crée par JC Grangé himself.

Présentation : Depuis les événements survenus à Guernon (dans le roman Les Rivières Pourpres), le commissaire Pierre Niemans est muté à la tête de l’Office central contre les crimes de sang (OCCS). Il fait équipe avec une ancienne et meilleure élève, Camille Delaunay. Niemans la considère comme sa fille. Ensemble ils vont résoudre les enquêtes les plus difficiles. 

Le cadavre d'un chasseur est retrouvé en forêt, horriblement mutilé : la cage thoracique est ouverte, les organes vitaux arrachés, le corps porte des traces de morsures multiples. Accentuant encore le caractère macabre de la scène, les assassins ont placé un brin de chêne, trempé dans le propre sang de la victime, entre les dents. Le défunt n'est pas n'importe qui. Il s'agit du jeune héritier d'une des plus grandes fortunes européennes. Camille et Niemans pénètrent le cercle intime de la victime, les von Geyersberg, représentée et dominée par sa sœur, Laura...

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

dimanche 3 février 2019

C'est Culturellement Dingue : Le Livre-Service de l'éDitions Saison 1 Épisode 1




C’est Culturellement Dingue, c’est le fruit d’un véritable coup de foudre entre deux blogueurs, partageant ensemble un amour immodéré pour les livres, les comics et surtout la déconne.

La question que nous nous sommes posés : peut-on parler des livres et de leurs auteurs tout en déconnant ? Et la réponse est un immense OUI !

C’est Culturellement Dingue est pour nous aussi l’occasion de dire un grand merci à ces auteur-e-s que l’on aime même si on les malmène un peu (beaucoup ?). 

C’est Culturellement Dingue, c’est beaucoup de bricolage sans prétention et spontané. C’est fait avec les pieds mais on compte sur vos yeux et vos doigts pour nous regarder, nous soutenir, cliquer, partager et commenter nos vidéos.

Fred et David

Nous remercions Les Nuls, Les Inconnus, Les Robins des Bois, Jonathan Cohen, Thomas FDB, Eric & Quentin, qui ont tous démontré qu’il ne fallait pas avoir peur du ridicule pour faire rire. Ça tombe bien, on n’a pas peur !

mercredi 30 janvier 2019

Chronique : L'Outsider - Stephen King (Albin Michel)

Présentation ICI
« Je crois qu'il y a dans ma tête des dizaines de pensées alignées en file indienne derrière chaque pensée consciente. »

Voici une belle phrase prononcée par un des personnage du livre. J'aime bien extirper ce genre de propos d'un livre qui me permet d'évoquer divers processus d'écriture et de lecture.

Ici, cette phrase synthétise parfaitement bien les pensées de l'auteur, de son personnage et aussi celles de son lecteur. Une belle mise en abime qui permet de jouer avec cette notion d'idées que l'on assimile, que notre cerveau traite puis classifie à sa manière et que notre inconscient va se mettre à faire mijoter. Et pour nous faire mijoter, Stephen King sait y faire.

100 premières pages où l'on se dit que l'intrigue a du mal à s'emballer.
100 pages de plus pour se prendre une grosse claque dans la tête.
130 pages encore, et l'Outsider prend son sens.

L'équation de départ est simple : un meurtre atroce, des preuves irréfutables qui désignent un coupable, l'empathique Terry Maitland. Et ce dernier présente un alibi lui aussi irréfutable.

Pas la première fois que Stephen King met en scène une équation de ce genre. J'ai immédiatement pensé à la Ligne Verte et à John Caffey, accusé d'un double meurtre dont on sait très vite en tant que lecteur qu'il n'a pas pu le commettre.

Ralph Anderson, l'enquêteur qui se penche sur cette affaire en incarnant les doutes, la colère et les certitudes des lecteurs.

« Je crois qu'il y a dans ma tête des dizaines de pensées alignées en file indienne derrière chaque pensée consciente. »

Ces pensées alignées, Stephen King les incarne dans ses pages en nous plongeant dans le processus de réflexion de son enquêteur. Elles prennent également la forme d'un puzzle, comme le suggère un des personnages. De multiples narrateurs prennent successivement les rênes de l'intrigue pour amener une pièce manquante l'une après l'autre.

En se rassemblant, ils découvrent l'ampleur du mystère auquel ils sont confrontés. Une structure narrative classique mais entre les mains de Stephen King, celle-ci fait des merveilles.
Le Ka est mentionné une fois dans le livre, et c'est seulement à ce moment là que j'ai compris que ce groupe de personnes qui part en chasse de cet Outsider forme en fait un autre Ka-tet (que celui formé dans la saga de la Tour Sombre).

Dans l'Outsider, on y retrouve Holly Gibney, un personnage qui a fait son apparition dans la trilogie Bill Hodges regroupant Mr Mercedes, Carnets Noirs, et Fin de ronde. J'ai pensé au personnage d'Elsbeth Tascioni dans The Good Wife incarné par Carrie Preston.


Je n'ai pas lu cette dernière trilogie, alors qu'elle est dans ma bibliothèque depuis un bail. Je vais m'y mettre dans les semaines qui viennent.

Je reste sceptique sur la manière dont Stephen King conclut la partie "judiciaire" de son histoire mais pour le reste, c'est toujours un régal.

L'Outsider de Stephen King est traduit par Jean Esch pour les éditions Albin Michel.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com




dimanche 20 janvier 2019

News : Le rituel des dunes - Jean-Marie Blas De Roblès (Zuma)


L'ile du point Némo de Jean-Marie Blas De Roblès a été une énorme claque pour moi en 2015. C'était un concentré de ce qui me fait chavirer quand j'ouvre un livre.
Et quand j'ai lu récemment le résumé  de son nouveau roman, Le Rituel des dunes aux éditions Zulma (édition entièrement remaniée de son troisième roman publié il y a 30 ans aux éditions du Seuil), j'ai eu l'impression d'y retrouver cette folie douce et ce sens de l'aventure qui m'avait tant marqué en 2015.
Il est désormais dans ma monstrueuse pal, chronique à venir... Hâte hâte hâte !

MAJ : réédition
Présentation de l'éditeur : Dans un petit milieu d’expatriés, joyeusement délétère et décalé, Beverly, l’Américaine, fait figure de brillante excentrique. Elle n’a aucune limite, mène sa vie comme au casino, et ne vit que par passion. Elle est exubérante, impulsive : irrésistible.

Quand Roetgen débarque sans transition du Brésil à Tientsin, mégapole glaciale du nord de la Chine, il est séduit par cette femme inouïe, de vingt ans son aînée. Comme une Shéhérazade en ombre chinoise, Beverly, qui a vécu (ou fantasmé) mille vies rocambolesques, des plus sordides aux plus éclatantes, réclame à son jeune amant des histoires à la hauteur de sa propre biographie : les affres d’un empereur chinois au double visage, une nuit hallucinée au cœur de la Cité interdite, un vrai faux polar mâtiné de sexe et de mafia chinoise. Mais entre fiction et réalité, la mécanique s’enraye, Beverly s’enflamme, dévoilant sa face obscure…

Frédéric Fontès, www.4decouv.com