mercredi 12 juin 2019

News : Le pays des loups - Tünde Farrand (Anne Carrière)


Traduit par Marie de Prémonville, Le Pays des loups est le premier roman de Tünde Farrand à paraitre le 20 septembre prochain aux éditions Anne Carrière.

Une puissante dystopie dans la lignée d’Auprès de moi toujours, de Kazuo Ishiguro.
Si l'éditeur évoque le roman de Kazuo Ishiguro, il est difficile de ne pas penser au Soleil Vert de Harry Harrison. Je reste curieux de me plonger dans ce Londres de 2050...


https://tundefarrand.co.uk/
4decouv de l'éditeur : Londres, 2050. La crise socio-économique des dernières décennies n’est plus qu’un souvenir. Le consumérisme triomphant a sauvé le monde. La propriété foncière hors des grandes villes est réservée à une petite élite. Le reste de la population doit dépenser pour conserver un droit de résidence. Le vieillissement a été aboli grâce à une nouvelle approche radicale, la retraite ayant été remplacée par un programme d’euthanasie joyeuse et volontaire dans les Dignitoriums.

Quand l’architecte Philip disparaît, sa femme, Alice, met en péril sa maison et son statut pour comprendre ce qui lui est arrivé. Enquêter, c’est prendre le risque de questionner la société et les valeurs dans lesquelles elle a été élevée. Elle découvre rapidement la vérité sordide sur le destin de sa propre famille, ainsi que les mensonges qui ont servi de piliers à la construction de ce nouveau monde parfait.


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : Les Simples - Yannick Grannec (Anne Carrière)

Source photo L'essor
À paraitre le 23 aout 2019 aux éditions Anne Carrière, les Simples, troisième roman de Yannick Grannec, après La Déesse des petites victoires et le Bal Mécanique.

4decouv de l'éditeur : 1584, en Provence. L’abbaye de Notre-Dame du Loup est un havre de paix pour la petite communauté de bénédictines qui y mène une existence vouée à Dieu et à soulager les douleurs de Ses enfants. Ces religieuses doivent leur indépendance inhabituelle à la faveur d’un roi, et leur autonomie au don de leur doyenne, sœur Clémence, une herboriste dont certaines préparations de simples sont prisées jusqu’à la Cour.
Le nouvel évêque de Vence, Jean de Solines, compte s’accaparer cette manne financière. Il dépêche deux vicaires dévoués, dont le jeune et sensible Léon, pour inspecter l’abbaye. À charge pour eux d’y trouver matière à scandale ou, à défaut... d’en provoquer un.
Mais l’évêque, vite dépassé par ses propres intrigues, va allumer un brasier dont il est loin d’imaginer l’ampleur. Il aurait dû savoir que, lorsqu’on lui entrouvre la porte, le diable se sent partout chez lui. Évêque, abbesse, soigneuse, rebouteuse, seigneur ou souillon, chacun garde une petite part au Malin. Et personne, personne n’est jamais aussi simple qu’il y paraît.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : Ainsi passe la gloire du monde - Robert Goolrick (Anne Carrière)


                                                     Sic transit gloria mundi

Ainsi passe la gloire du monde est la sixième publication de Robert Goolrick qui sera traduite le 23 aout 2019 par Marie de Prémonville pour les éditions Anne Carrière.

4decouv de l'éditeur
: Avec Féroces et La Chute des princes, Robert Goolrick a entamé un cycle auto fictionnel qui a saisi lecteurs et critiques par sa beauté, son incandescence et sa lecture nostalgique et acerbe de l’histoire contemporaine des États-Unis.
Ainsi passe la gloire du monde vient clore cette aventure littéraire. On y retrouve Rooney, l’avatar de l’auteur, et ses amis inoubliables, emportés par le siphon qu’est devenu leur pays déchiré par un tyran aux allures de clown orange cannibale. Un pays aussi clivé que durant la guerre de Sécession, nordistes et confédérés ayant été remplacés par les « déplorables » et les « 1 % ».
Rooney, qui a perdu sa vie à tenter de rester parmi les derniers, se retrouve échoué, malade sans recours, miséreux sans excuse, avec pour seule consolation quelques rares souvenirs de joie, et portant la blessure ouverte d’une question trop douloureuse : « Quand on fait l’amour pour la dernière fois, sait-on que c’est la dernière ? »
À l’occasion de funérailles, il convoque les fantômes du passé, part à la recherche des quelques fidèles qu’il connaît encore, témoins d’une autre vie, d’une autre Amérique. Ainsi passe la gloire du monde est le récit halluciné d’un blessé qui tente de trouver la sortie du champ

de bataille. Le testament d’un grand auteur américain.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

samedi 1 juin 2019

News : Surface - Olivier Norek (Michel Lafon)


5e roman d'Olivier Norek, Surface est disponible en librairie depuis le 4 avril dernier.
Je viens de le commencer, je suis épaté par ces premières pages particulièrement efficaces.
Chronique à venir...

4decouv de l'éditeur : Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
Là-bas, personne ne veut de son enquête.


Après un grave accident, une capitaine de la PJ parisienne se retrouve parachutée bien malgré elle dans le petit village perdu d’Avalone. L’apparition du cadavre d’un enfant disparu 25 ans auparavant va profondément bouleverser le quotidien des villageois et la reconstruction de la policière. (Source : Fnac.com)

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

BD : Ninja-K, les Dossiers Ninja - Gage & Giorello, Ryp, De La Torre (Bliss)


Traduit par Mathieu Auverdin pour Makma
Ce monstre de 355 pages contient cinq arcs narratifs de ce nouveau titre consacré à Ninjak, soit 14 épisodes.
À la manière de Marvel Comics qui a eu l'idée un jour de décliner le nom du programme Weapon X ayant donné naissance à Wolverine (la lettre X devenant le chiffre 10), Valiant Comics nous plonge ainsi dans cette nouvelle saga Ninjak.
Un incroyable récit qui nous présente les précédentes incarnations du programme Ninja, en commençant par le début, Ninja A.
Il y a quelques années, les éditions Bliss Comics avaient eu la très bonne idée d'utiliser Bloodshot comme porte d'entrée vers l'univers Valiant, dont ils reprenaient la traduction en France.
En ouvrant cet album, j'ai une nouvelle fois était épaté par la capacité de Valiant Comics a proposer des histoires "readers friendly", dont il est facile d'intégrer l'univers sans avoir lu les précédents titres et incarnations, avec des histoires solides et des dessins remarquables.
Christos Gage s'associe avec la crème de la crème des tables à dessins pour nous proposer un récit passionnant qui devrait ravir les amateurs d'espionnage.
Tomas Giorello, Roberto De La Torre, Juan José Ryp, Ariel Olivetti, Larry Stroman, et les coloristes Diego Rodriguez, Andrew Dalhouse, Jordie Bellaire, José Villarubia produisent un travail exceptionnel.
L'impression de se retrouver dans la meilleur période de Captain America scénarisé par Ed Brubaker.
La confirmation, une nouvelle fois, que Valiant Comics est devenu la véritable maison des idées de ces 10 dernières années.
Si vous ne connaissez pas ce que propose les éditions Bliss Comics, c'est le titre idéal pour vous familiariser avec l'univers de Valiant. Si vous connaissez déjà Ninjak, c'est le titre incontournable du moment.
Pour vous faire une idée du contenu, cliquez ICI.

4decouv de l'éditeur : Il y a plus d'un siècle, les services secrets britanniques ont créé une division top-secret, l'arme la plus efficace de sa Majesté : le programme NINJA. Cette armée d'agents furtifs a déjà un beau palmarès : Ninja-A, l'arme silencieuse de la couronne pendant la Première Guerre mondiale, Ninja-E, l'agent globe-trotteur qui a évité que la Guerre froide ne dégénère... Et plus récemment, Ninja-K, alias Colin King, un assassin redoutable qui a déjà sauvé le monde de nombreuses fois. Aujourd'hui, un ennemi inconnu élimine les membres du programme Ninja un par un... Et Ninjak est le prochain sur la liste ! Derrière cette menace se cache peut-être le secret le plus sordide du MI6... 

Le scénariste Christos Gage (Spider-Man) signe un thriller haletant, accompagné des artistes Tomas Giorello (X-O Manowar), Juan José Ryp (Britannia) et Roberto de la Torre (Doctor Mirage).

Frédéric Fontes, www.4decouv.com



dimanche 26 mai 2019

BD : Luminary t.1 Canicule - Brunschwig & Perger (Glénat)


J'attendais ce titre avec une grande impatience et j'ai pris un immense plaisir à lire ce premier tome.
C'est une rare occasion pour moi de lire une bd 100% française qui utilise aussi bien les codes des comic books, que ce soit dans le fond ou dans la forme.
J'ai été très touché par cette relecture d'une bd qui m'avait déjà beaucoup marqué gamin, Photonik.

Intégrales aux éditions Black & White
Épatant !

Á la manière d'un tpb américain, ce premier opus de Luminary se divise en 5 épisodes détonants.
Luc Brunschwig et Stéphane Perger forment un duo qui fonctionne à merveille. Une belle synergie qui offre aux lecteurs des pages chargées d'émotions, d'altruisme et d'une rare énergie viscérale qui ne demande qu'à se libérer.

Ma seule petite pointe de frustration vient du fait que j'aurai adoré revoir les cornes et le fameux menton proéminent du super héros de mon enfance. Frustration prolongée par les sketchs de Stephan Perger en fin de tome qui montrent des traits de lumières verticaux qui s'en rapprochent. Peut-être qu'on les retrouvera dans le tome 2 ?

Mon coup de cœur du moment !

Luminary t.1, Canicule, 144 pages, 19€95, publié par les éditions Glénat, disponible en librairies et en VPC.

4decouv de l'éditeur
: Pitsboro, sud des États-Unis, juillet 1977. Une journée d’été pas tout à fait comme les autres. Les infos annoncent un pic de chaleur jamais atteint depuis plus de trente ans. Billy, jeune employé noir d’un cirque, assiste une tigresse de la troupe mettant bas. Tout le monde assiste, ébahi, au don qui lui permet de maîtriser la bête sauvage.

De l’autre côté du pays, à New-York, une gigantesque explosion de lumière survient au cœur de la ville. Tout dans un rayon de plusieurs centaines de mètres a été littéralement anéanti. Tout, sauf un homme, indemne, au milieu des décombres. Cet homme, c’est Darby McKinley, admis quelques semaines plus tôt à la clinique d’où provient l’épicentre de l’explosion. Ce serait donc lui l’origine du phénomène. Reste à savoir d’où lui vient ce pouvoir. Et ce qu’il compte en faire...

Avec Luminary, Luc Brunschwig et Stéphane Perger nous livrent une fresque super-héroïque entièrement réalisée en couleur directe et ancrée dans une réalité contemporaine, qui n’est pas sans rappeler la série Heroes.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

BD : Crossed L'Intégrale - Ennis & Burrows (HiComics)



Crossed, le comic book complètement barré !

HiComics reprends l'intégrale déjà publiée en 2013 (et désormais épuisée) via les éditions Milady. Et c'est un sacré beau bébé.
Garth Ennis au scénar, Jacen Burrows aux dessins, Philippe Touboul à la traduction., dans une belle édition cartonnée reprenant les 10 épisodes du premier cycle.
Jusque-là, je n'avais jamais eu l'occasion d'explorer l'univers de Crossed.
C'est désormais chose faite et c'est une grosse claque dans la tronche.
Impossible de ne pas évoquer Crossed sans parler de The Walking Dead de Robert Kirkman et Charlie Adlard.
Pour situer, Crossed est une exploration de ce que serait The Walking Dead dans une version bourrée d’adrénaline et sans aucun tabou. C'est gore et 150% pervers, accrochez-vous !
C'est diabolique et on ne demande qu'une seule chose après avoir tourné la dernière page : Encooooooooooooooooooooooooooooooooooooooore !

4decouv de l'éditeur :
IL N'Y A PAS D'ESPOIR. PAS DE HÉROS. PERSONNE NE VIENDRA VOUS SAUVER. 

Ils sont partout. Hommes, femmes et enfants, tous victimes d'une mystérieuse infection qui change les parents en tueurs et les amants en violeurs. Sans pitié, ils répandent le mal et traquent les derniers membres de notre espèce à l'agonie. Dans une Amérique désolée, un petit groupe de survivants cherche à rejoindre l'Alaska, espérant y trouver le salut. Ils vont découvrir le prix de la survie... et de leur propre humanité.


"Crossed est le récit le plus extrême et le plus dérangeant  que j'aie jamais écrit." - Garth Ennis

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

samedi 25 mai 2019

Chronique : Et le mal viendra - Camut Hug (Fleuve)

Présentation ICI
12 ans déjà que j'ai mis le nez pour la première fois dans un livre des CamHug.

Avec Prédation, premier opus de la Voie des Ombres, je découvrais en 2007 un duo français hors du commun.

Et depuis, ils n'ont jamais cessé d'enrichir leurs romans d'intrigues ambitieuses et prenantes.

Même s'il m'a fallu quelques pages pour comprendre comment Et le Mal viendra se situait par rapport à Isla Nova, et ainsi m'habituer aux fréquents sauts dans le temps, j'ai été aspiré par ce nouveau roman qui prend petit à petit la forme d'un manifeste.

Dans le fond, c'est un manifeste coup de poing qui n'épargne pas son lecteur et qui met sa conscience à rude épreuve. Un livre dont il faut en faire l'expérience.

Pas nouveau dans la bibliographie des auteurs, cette manière de sensibiliser leurs lecteurs mais cette fois, ils poussent à fond les potards de la prise de conscience. Impossible de ne pas refermer le livre avec une boule au ventre. 

Dans la forme, c'est un nouveau cadeau pour les lecteurs de la première heure, les CamHug ont eu la merveilleuse idée de créer un univers cohérent qui leur permet de faire référence à des personnages de leurs précédents livres.

Aux USA, un livre de cette qualité serait dans les listes des bestsellers et particulièrement encensé par les critiques et le lectorat. Et c'est toujours un mystère pour moi de constater qu'en France, ils ne soient pas plus plébiscités que cela.

Nous avons les cartes en main pour prendre conscience du message important que véhicule le livre mais surtout, pour que les "passeurs" de romans que nous sommes fassent des livres des CamHug des lectures incontournables.

Et le Mal viendra est certainement ce qui se fait de mieux actuellement dans les rayons des librairies.

Et si on le criait haut et fort ? #TeamCamHug !

Frédéric Fontès, www.4decouv.com








Chronique : Luca - Franck Thilliez (Fleuve)

Présentation ICI
Cette nouvelle enquête de Frank Sharko et Lucie Hennebelle est captivante de bout en bout.
Comme avec les précédents romans de l'auteur, il est toujours aussi difficile de lâcher le roman avant la dernière page.
Franck Thilliez poursuit petit à petit l'évolution de ces personnages principaux et secondaires, on tremble à nouveau pour eux à chaque péripétie. Chacun nourrie l'enquête avec son vécu, et cela donne une épaisseur supplémentaire à l'histoire.
Il est toujours intéressant de voir l'auteur faire évoluer sa narration et ne pas se reposer sur ses acquis.
Un roman parfaitement à l'image de l'écrivain : toujours là pour surprendre son lecteur et lui proposer des intrigues qui s'inspirent des dernières percées de la science.
Vivement le prochain !

Frédéric Fontès, www.41decouv.com

mardi 14 mai 2019

Chronique : Offrande Funèbre - Preston & Child (L'Archipel)

Présentation ICI
Cette 18e enquête de l'inspecteur Pendergast est particulière : ce dernier se retrouve obligé d'enquêter avec un nouveau co-équipier et son nouveau boss n'attends qu'une erreur de sa part pour le muter.

Un nouvel équipier qui se trouve être un personnage particulièrement intéressant, j'espère que l'on aura l'occasion de le revoir. 

Ce n'est pas la meilleur intrigue de la série mais c'est toujours un plaisir de tourner les pages d'un Preston & Child, à un rythme effréné.

Un opus idéal pour prendre la série en cours de route, étant donné qu'il ne fait quasiment aucune référence à des évènements passés de la saga.

FF, www.4decouv.com