samedi 10 juillet 2021

News : Projet Dernière Chance - Andy Weir (Bragelonne)

 


Après les excellents Seul sur mars et Artemis, Andy Weir sera de retour le 6 octobre 2021 aux éditions Bragelonne, avec la traduction de son troisième roman, Projet Dernière Chance ( Project Hail Mary).

Présentation de l'éditeur : La nouvelle passionnante aventure spatiale de l'auteur du best-seller Seul sur Mars, bientôt portée à l'écran avec Ryan Gosling.

Ryland Grace est le seul survivant d'une expédition spatiale de la dernière chance. S'il échoue, c'est le sort de l'humanité et la Terre tout entière qui sera en péril.

Mais pour l'instant, il ignore tout de cela. Il ne se souvient même pas de son propre nom, et encore moins des objectifs de sa mission. Il sait seulement qu'il est resté en sommeil très, très longtemps. Et il vient de se réveiller pour découvrir qu'il se trouve à des millions de kilomètres de chez lui, avec deux cadavres pour toute compagnie.

Ryland se rend compte peu à peu qu'il doit faire face à une tâche impossible. Filant à travers l'espace, il lui faut trouver la clé d'un mystère scientifique insondable... et combattre un fléau qui laisse présager l'extinction de notre espèce.

Alors que chaque minute compte et que des années-lumière le séparent de l'être humain le plus proche, il est seul pour relever cet incroyable défi...

Mais l'est-il vraiment ?

« Un livre qui aurait ravi Robert A. Heinlein et Isaac Asimov. »

George R.R. Martin

« Le meilleur roman d'Andy Weir à ce jour... et le seul de tout ce que j'ai lu récemment que je suis certain de pouvoir recommander à tout lecteur en sachant qu'ils vont se régaler. »

Brandon Sanderson


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : La Prophétie des abeilles - Bernard Werber (Albin Michel)

maj du 15 juillet avec la couv

©JOEL SAGET / AFP
 


Le nouveau roman de Bernard Werber, La Prophétie des abeilles, sera publié le 29 septembre 2021 aux éditions Albin Michel.

Pas de présentation de l'éditeur pour le moment, mais voici ce qu'il en disait dans une interview accordée le 5 mai dernier à Europe 1 retranscrite par Alexis Patri :


"Le livre est sur une prophétie des Templiers, et ce sera lié aux abeilles", révèle l'auteur. "Je suis en train de découvrir les abeilles avec retard." Va-t-il, comme pour Les fourmis, installer ces animaux chez lui pour les observer ? "C'est au programme, ça va se négocier avec ma femme", espère-t-il.

Bernard
Werber rappelle que les abeilles sont en danger, notamment à cause des frelons asiatiques. "Le frelon asiatique est arrivé en France en 2004. Il a suffi d'un seul type qui a amené une reine dans une porcelaine", précise l'écrivain. "Et depuis, le monde entier est envahi par les frelons asiatiques, qui détruisent systématiquement les ruches."

Son nouveau roman mêlera donc les Templiers, les frelons asiatiques et les abeilles. Et fera référence à la théorie scientifique selon laquelle le jour où les abeilles disparaîtront, l'humanité ne pourra survivre que 4 ans. "C'est l'ouverture du livre", dévoile-t-il. "Et c'est l'un des thèmes : le roman va lier la disparition des Templiers et la disparition des abeilles."

Et pour écrire ce livre, Bernard Werber ne s'est pas passionné uniquement pour les abeilles. Il s'est aussi documenté sur les Templiers. "C'est passionnant parce qu'il y a beaucoup de livres dessus, et je suis en train de découvrir des choses extraordinaires sur leurs sources et leurs origines", se réjouit l'auteur, qui lit toujours beaucoup d'articles de presse et de recherche dans la préparation de ses romans.
"La grande difficulté consiste à oublier sa documentation pour ne pas ennuyer son lecteur", conseille-t-il. "Il faut donc que j'enregistre toute la documentation, et que je ne la mette pas dans le livre, pour que le lecteur soit dans l'action. Mais il doit sentir qu'elle est là. Il faut que le lecteur prenne ses informations de manière quasi-inconsciente, subliminale."

Ce équilibre difficile doit permettre d'atteindre l'objectif principal de Bernard Werber : surprendre son lecteur. "Mais mon grand souci, c'est le suspense", confirme-t-il. "L'idée est que la scène suivante ne soit jamais celle que le lecteur attend."

Voir également l'interview qu'il a accordé à France 3 à l'occasion du salon Lire Limoges où il évoque ce roman à partir de 4m20 :





Frédéric Fontès, www.4decouv.com



vendredi 9 juillet 2021

BD : We Only Find Them When They'Re Dead t.1 - Le Voyageur - Ewing - Di Meo - Miotti (Hi Comics)

 


Il est midi, tout va bien.

Le premier tome We Only Find Them When They'Re Dead, Le Voyageur, est disponible en français aux éditions Hi Comics depuis le 7 juillet dernier.

Traduit par Nadège Gayon-Debonnet, il compile les 5 premiers épisodes de la série écrite par Al Ewing, illustrée par Simone Di Meo et  des couleurs de Mariasara Miotti. La couverture de cette version française est celle de la seconde édition du premier épisode que l'on doit à Dan Mora.

Je suis un inconditionnel des histoires de Al Ewing depuis que je dévore chaque mois ses histoires sur Immortal Hulk. Alors quand il a été annoncé qu'il lançait sa première cocréation en compagnie de Simone Di Meo, je me suis rué dessus lors de la sortie du premier épisode en septembre 2020, chez Boom! Studio.

Et je dois reconnaitre que je m'y suis un peu cassé les dents. Le découpage, les couleurs, les sauts dans le temps, et la lecture mensuelle m'ont laissé mitigé. Pas la première fois que je tente un titre et que je découvre que ce dernier nécessite une lecture en album, voir en français, pour mieux en comprendre les tenants et aboutissants. WOFT WTD (plus facile comme cela !) fait partie de ces titres exigeants, qui demandent une attention de chaque instant.

Et relire ces épisodes d'une traite en vf m'a permis de prendre un peu de distance avec cette mise en page qui me posait problème et de me laisser guider par la mise en couleur qui accompagne le lecteur au cœur de cette incroyable odyssée cosmique.

Si vous cherchez une lecture qui sort un peu des sentiers battus, foncez. D'ailleurs, si vous cherchez une maison d'édition qui sort de ces mêmes sentiers, partez explorer le catalogue des éditions Hi Comics. En chemin, vous ferez  la découverte d'idées de lectures qui vous émerveillerons à nouveau.

Je suis désormais impatient de lire la suite vu que j'ai arrêté la série en version originale.



Présentation de l'éditeur : 2367, aux confins de la galaxie.
Dans ce futur lointain, l'humanité a épuisé toutes ses ressources et doit sa survie à l'exploitation de dieux morts flottant dans l'espace, dont les cadavres gigantesques servent désormais de matière première. Le Vihan II est l'un des nombreux vaisseaux nécropsiques qui arpentent le cosmos dans l'espoir de trouver ces divinités providentielles. Mais Georges Malik, son capitaine, nourrit une obsession : pourquoi les dieux ne se révèlent-ils que lorsqu'ils sont morts ? Pour tenter de s'émanciper de ce système gangréné par les inégalités et la pauvreté, tout l'équipage s'embarque alors dans un périple sous haute tension à la recherche d'un dieu vivant.

Al Ewing (Immortal Hulk, Avengers...) et Simone Di Meo (Tortues Ninjas & Power Rangers) livrent avec We Only Find Them When They're Dead un space opera grandiose d'une beauté à couper le souffle. Un premier tome accrocheur et unique en son genre, tout à la fois politique et mystique.
 

« Un space opera à l'univers unique et très prometteur. » Mighty !

« Embarquez-moi tout de suite ! » Jason Aaron (Thor, Avengers, Star Wars...)

« Un univers graphique emballant avec des couleurs lumineuses et parfaites. » Comicstories

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mardi 15 juin 2021

News : Pyromane - Wojciech Chmielarz (Agullo)

 


Sur les conseils d'Antoine Mallet, j'ai commencé le poche de Pyromane de Wojciech Chmielarz. Et j'aime beaucoup. L'auteur rentre très vite dans le vif du sujet et donne vie à des personnages attachants.
J'ai commandé les deux autres opus, La Ferme aux poupées et La Colombienne.
Chronique à venir.


Présentation de l'éditeur : « La presse va nous tomber dessus. La direction générale va se jeter sur le chef de la police de Varsovie ; le chef de la police va se jeter sur moi. Et moi ? Je vais vous tomber dessus. »

À Varsovie, au cœur d'un hiver glacial, l'inspecteur Mortka est appelé sur le lieu d'un incendie.
Dans les ruines fumantes d'une villa d'un quartier chic, on découvre le corps de Jan Kameron, un businessman qui fraye parfois avec la mafia.
Sa femme Klaudia, une ex-star éphémère de la chanson, lutte pour sa vie à l'hôpital.
Mortka aimerait croire à un accident mais il lui faut se rendre à l'évidence : un pyromane sévit dans les rues de la capitale, balançant des cocktails Molotov par les cheminées et semant la mort sur son passage.

Il faudra toute la ténacité de Mortka, dit le Kub, pour mener à bien une enquête où les fausses pistes abondent.
Sans compter sa hiérarchie qui lui colle une profileuse dans les pattes, et le comportement suspect de son adjoint porté sur la boisson...


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

jeudi 10 juin 2021

Chronique : Le Dard du Scorpion - Preston & Child (L'Archipel)

Présentation ICI

Deuxième opus des aventures de l'archéologue Nora Kelly et de l'agent du FBI Corrie Swanson, Le Dard du Scorpion de Douglas Preston & Lincoln Child est traduit par Sebastian Danchin.

J'ai trouvé cet opus un cran au dessus du précédent (Tombes Oubliées). Preston & Child installent leurs héroïnes dans un genre à la Longmire de Craig Johnson : le désert, les petites villes avec un Shériff qui bosse à l'ancienne, des décors dignes des films de western, des secrets et des aventures qui ne manquent pas de piquants.

On est d'accord, on est loin des incroyables romans des premières années du duo. Mais ça reste toujours aussi plaisant de voir à quel point ils savent faire "grandir" leurs personnages et surtout développer les seconds rôles.

J'espère que la qualité va continuer à monter en puissance, ça peut nous donner une merveille pour le prochain opus de la série. Je croise les doigts.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mercredi 9 juin 2021

Chronique : Dent de Dinosaure - Michael Crichton (L'Archipel)


Un inédit de Michael Crichton, c'est toujours une bonne chose à se mettre sous la dent, depuis la disparition de ce dernier en 2008.

Prenez une pincée d'Alexis Vassilkov de Bernard Prou, une autre de Papillon & Banco d'Henri Charrière et vous obtenez un roman d'aventure très plaisant.

William Johnson est un personnage captivant, et les multiples péripéties qui jonchent son histoire rendent particulièrement savoureuse la lecture de Dent de Dinosaure, cet inédit de Michael Crichton traduit par Pierre Brévignon.

J'ai trouvé une phrase dans la postface de sa veuve qui caractérise parfaitement bien ce que je pense des romans de l'auteur :

« On sort toujours d'un roman, d'un film ou d'une série de Michael Crichton avec l'impression d'être plus intelligent et l'envie d'en savoir davantage. »

Foncez !
 
Présentation de l'éditeur : 1875. Dandy désœuvré, le jeune William Johnson, après avoir perdu un pari, doit partir pour le Far West. Quittant son univers privilégié, l'étudiant de Yale rejoint une expédition à la recherche de fossiles préhistoriques dans les territoires reculés et hostiles du Wyoming.

Mais la plus sanglante des guerres indiennes vient d'éclater. Et avec elle un autre conflit, opposant deux célèbres paléontologues prêts à tout pour déterrer d'inestimables vestiges de dinosaures et accéder à la gloire.

Pactes secrets, trahisons et meurtres rythmeront l'épopée de Johnson, peuplée de figures mythiques de l'Ouest : chasseurs de bisons et chasseurs de primes, généraux en déroute et Sioux sanguinaires, as de la gâchette et danseuses de saloon.


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

jeudi 3 juin 2021

News : Pietà - Daniel Cole (Robert Laffont)

 


J'ai littéralement dévoré les précédents livres de Daniel Cole formant la trilogie Ragdoll. Du coup, il est peu probable que je fasse l'impasse sur son nouveau roman, Pietà, à paraitre le 1er juillet chez Robert Laffont.

Présentation de l'éditeur : Londres, hiver 1989.
Un corps est retrouvé dans Hyde Park par la Metropolitan Police. La victime a gelé dans une position pour le moins inattendue : celle du Penseur de Rodin. Mais quelque chose cloche dans son regard : ce bleu intense, perçant...
Quelques jours plus tard, nouveau crime. Cette fois, ce sont les corps d'une mère et de son fils que l'on découvre, réplique exacte de la Pietà de Michel-Ange.
Londres va bientôt se transformer en musée macabre, mais personne ne le sait encore...


" Daniel Cole prend le lecteur au collet. " Le Figaro Magazine

Frédéric Fontès. www.4decouv.com

samedi 29 mai 2021

News : Les Promises - Jean-Christophe Grangé (Albin Michel)

 

À paraitre le 1er septembre prochain aux éditions Albin Michel, Les Promises de Jean-Christophe Grangé.
Il me semble que c'est sa première incursion dans le thriller historique.

À suivre... (maj du 21 juin avec la couverture, source : polars pourpres).

Présentation de l'éditeur : Berlin, à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Les dames du Reich se réunissent chaque après-midi à l'hôtel Adlon pour bavarder et boire du champagne. Tandis qu'un mystérieux tueur multiplie les victimes parmi elles sur leurs lieux de villégiature, le séduisant psychanalyste Simon Kraus, le membre de la Gestapo Franz Beewen et Mina von Hassel, une riche psychiatre, s'attellent à l'enquête.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com


Chronique : 1991 - Franck Thilliez (Fleuve)

 

Présentation ICI

C'est toujours un plaisir de retrouver Sharko dans un roman de Franck Thilliez. Et l'auteur nous propose de le découvrir à ses débuts au 36, quai des Orfèvres, en 1991. 

J'ai eu un mal fou à lâcher le bouquin. Encore une fois, ça s'est terminé tard dans la nuit.
J'ai toujours été captivé par la prestidigitation et là, je me suis régalé.

Je suis un peu étonné par le traitement de certains témoins important dans l'intrigue, par la mise en boite de l'un ou le suicide de l'autre. Mais cela contribue à positionner le lecteur en tension permanente.

J'ai beaucoup apprécier la référence indirecte à l'un de mes films d'horreur préféré, qui m'avait traumatisé lors de son premier passage à la tv quand j'étais gamin. Si vous avez lu 1991, cliquez ICI pour voir la référence. Sinon, attendez pour ne pas vous faire spoiler.

Une nouvelle fois, Franck Thilliez démontre ses talents de romagicien ! J'espère que l'auteur va poursuivre les aventures de ce jeune Sharko jusqu'à, pourquoi pas, faire la jonction avec Train d'enfer pour ange rouge.

Si vous souhaitez explorer un peu plus le monde fantastique de la prestidigitation, je vous invite à vous ruer sur les romans suivants :

L'homme qui disparait de Jeffery Deaver.
Le Prestige de Christopher Priest.
Carter contre le diable de Glen David Gold.
La Société des faux visages de Xavier Mauméjean.
Metamorphosis de Viviane Perret.
Nevermore de William Hjortsberg.
658 de John Verdon.
Houdini et sa légende de Roland Lacourbe (qui est directement cité dans 1991).

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

lundi 24 mai 2021

Chronique : L'Empire s'effondre - Sébastien Coville (Anne Carrière)

Présentation ICI

Je viens de tourner la dernière page du premier roman de Sébastien Coville, L'Empire s'effondre, disponible depuis le 7 mai 2021 aux éditions Anne Carrière.

Il y a du Jules Verne dans cette histoire et dans cet univers. Dès les premières pages, j'ai ressenti les sensations du petit garçon fasciné devant une vieille maquette de bateau enfermée dans une bouteille.

Habité, je l'ai été de bout en bout de ma lecture par ce petit fourmillement qui titille l'imagination quand vous inventez les 1000 aventures de ce bateau et de ces matelots. Du coup, les dernières pages de ce premier opus m'ont conforté dans l'idée de faire partie d'un équipage partant à la découverte d'un monde qui réserve son lot de surprises.

Si je devais exprimer un seul bémol, ce serait l'impression d'avoir parfois manqué d'un peu de dialogues. Mais finalement, je me suis habitué à cette narration.

L'Empire s'effondre est l'un des romans les plus ambitieux que j'ai eu l'occasion de lire ces derniers temps. Et je me frotte les mains à l'idée des deux autres tomes qui m'attendront respectivement en 2022 et 2023.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com