samedi 29 mai 2021

News : Les Promises - Jean-Christophe Grangé (Albin Michel)

 

À paraitre le 1er septembre prochain aux éditions Albin Michel, Les Promises de Jean-Christophe Grangé.
Il me semble que c'est sa première incursion dans le thriller historique.

À suivre... (maj du 21 juin avec la couverture, source : polars pourpres).

Présentation de l'éditeur : Berlin, à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Les dames du Reich se réunissent chaque après-midi à l'hôtel Adlon pour bavarder et boire du champagne. Tandis qu'un mystérieux tueur multiplie les victimes parmi elles sur leurs lieux de villégiature, le séduisant psychanalyste Simon Kraus, le membre de la Gestapo Franz Beewen et Mina von Hassel, une riche psychiatre, s'attellent à l'enquête.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com


Chronique : 1991 - Franck Thilliez (Fleuve)

 

Présentation ICI

C'est toujours un plaisir de retrouver Sharko dans un roman de Franck Thilliez. Et l'auteur nous propose de le découvrir à ses débuts au 36, quai des Orfèvres, en 1991. 

J'ai eu un mal fou à lâcher le bouquin. Encore une fois, ça s'est terminé tard dans la nuit.
J'ai toujours été captivé par la prestidigitation et là, je me suis régalé.

Je suis un peu étonné par le traitement de certains témoins important dans l'intrigue, par la mise en boite de l'un ou le suicide de l'autre. Mais cela contribue à positionner le lecteur en tension permanente.

J'ai beaucoup apprécier la référence indirecte à l'un de mes films d'horreur préféré, qui m'avait traumatisé lors de son premier passage à la tv quand j'étais gamin. Si vous avez lu 1991, cliquez ICI pour voir la référence. Sinon, attendez pour ne pas vous faire spoiler.

Une nouvelle fois, Franck Thilliez démontre ses talents de romagicien ! J'espère que l'auteur va poursuivre les aventures de ce jeune Sharko jusqu'à, pourquoi pas, faire la jonction avec Train d'enfer pour ange rouge.

Si vous souhaitez explorer un peu plus le monde fantastique de la prestidigitation, je vous invite à vous ruer sur les romans suivants :

L'homme qui disparait de Jeffery Deaver.
Le Prestige de Christopher Priest.
Carter contre le diable de Glen David Gold.
La Société des faux visages de Xavier Mauméjean.
Metamorphosis de Viviane Perret.
Nevermore de William Hjortsberg.
658 de John Verdon.
Houdini et sa légende de Roland Lacourbe (qui est directement cité dans 1991).

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

lundi 24 mai 2021

Chronique : L'Empire s'effondre - Sébastien Coville (Anne Carrière)

Présentation ICI

Je viens de tourner la dernière page du premier roman de Sébastien Coville, L'Empire s'effondre, disponible depuis le 7 mai 2021 aux éditions Anne Carrière.

Il y a du Jules Verne dans cette histoire et dans cet univers. Dès les premières pages, j'ai ressenti les sensations du petit garçon fasciné devant une vieille maquette de bateau enfermée dans une bouteille.

Habité, je l'ai été de bout en bout de ma lecture par ce petit fourmillement qui titille l'imagination quand vous inventez les 1000 aventures de ce bateau et de ces matelots. Du coup, les dernières pages de ce premier opus m'ont conforté dans l'idée de faire partie d'un équipage partant à la découverte d'un monde qui réserve son lot de surprises.

Si je devais exprimer un seul bémol, ce serait l'impression d'avoir parfois manqué d'un peu de dialogues. Mais finalement, je me suis habitué à cette narration.

L'Empire s'effondre est l'un des romans les plus ambitieux que j'ai eu l'occasion de lire ces derniers temps. Et je me frotte les mains à l'idée des deux autres tomes qui m'attendront respectivement en 2022 et 2023.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com