vendredi 22 octobre 2010

Le K de Dino Buzzati

Dans la série je commande plus vite que mon ombre : conseillé par Laurent Scalese, acheté par Fredo, parce que c'est aussi ça, le travail d'équipe :)

Journaliste, Dino Buzzati avait le sens de la formule, la capacité d'écrire court, un don pour la chute... Satiriste, il faisait son miel des faits divers, qui lui inspiraient des contes cruels, mêlant réalisme, anticipation à court terme et insolite... Son fantastique, métaphore des travers humains, nous offre une image dérisoire du pouvoir, de l'argent, des honneurs... Buzzati dépeint fréquemment des hommes qui, trop tard, découvrent qu'ils sont passés à côté de l'essentiel, tel le personnage de Et si ?, qui s'aperçoit qu'il a négligé l'amour.
Dans Le K, le récit qui donne son nom au recueil, un jeune garçon renonce à devenir marin de peur que le K, un monstre qui le pourchasse, ne le dévore. Il lui faudra attendre une ultime confrontation pour réaliser qu'il lui offrait fortune, puissance et bonheur !
En quelques dizaines de nouvelles, souvent féroces, Buzzati brosse un tableau douloureux de la condition humaine, heureusement tempéré par une distance et un humour qui en font un écrivain attachant. --Stéphane Nicot

  • Poche: 441 pages
  • Editeur : Pocket (31 janvier 2004)
  • Collection : Best
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266122355
Frédéric Fontès

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ah le "K"! un souvenir impérissable...Mon instit nous en avait fait la lecture en classe..Depuis j'ai aussi découvert "le desert des tartares"

Birdie

Lune a dit…

De même, un livre qui m'a marqué, très longtemps que je l'ai lu et je me souviens encore de chaque nouvelle... Que du bon.