lundi 8 août 2016

Chronique : Trop de morts au pays des merveilles - Morgan Audic (Rouergue Noir)

Présentation ICI
J'ai dévoré ce premier roman de Morgan Audic, qui utilise avec talent les recettes des meilleurs auteurs anglo-saxons de thriller : on pense à David Ellis, Brad Meltzer ou Gregg Hurwitz.
Un thriller sans temps morts avec un casting détonnant et très attachant.
Il ne manque pas grand chose dans la caractérisation des personnages pour faire de ce premier roman un sans fautes mais Trop de morts au pays des merveilles met la barre déjà bien haute.
Le scénario ambitieux ballade comme il faut le lecteur et ne le lâche pas avant la dernière page. 
Il est évident que je serai au rendez-vous du prochain roman de Morgan Audic, qui mérite toute notre attention !

Frédéric Fontès, www.4decouv.com





6 commentaires:

Prosper a dit…

Comment peut-on rester objectif quand on copine autant avec les éditeurs et les auteurs? J'ai n'ai pas pu finir, les ficelles sont trop grosses et trop de faux semblant, de trompe l'oeil pour que ce soit crédible.

Fredo a dit…

Comment peut-on venir me faire une leçon de moral quand on n'a pas le courage de signer son intervention de ses véritables noms et prénoms ?
Pour le coup, c'est raté, livre acheté avec mes propres deniers. Votre théorie du complot en prend un coup...
Mais même si cela avait été un exemplaire sollicité au près d'un éditeur, mon retour de lecture aurait été parfaitement identique.
À partir de ce blog, je me demande bien ce qui vous permet de déterminer que je "copine" avec les éditeurs...
Aurais-je à faire à un auteur aigri qui peine à trouver son public ?
Et comme on dit :
Si le décor ne vous "chique" pas, surtout n'hésitez pas : la porte est toujours au même endroit...
Et merci quand même d'être passé ici pour lire la chronique et laisser un commentaire, c'est toujours bon pour mes statistiques.

Prosper a dit…

Tout simplement un lecteur qui a acheté ce roman après avoir lu votre article. Je me suis fait prendre une fois mais pas deux.
Vous connaissez bien mieux que moi toutes les relations que vous entretenez avec les auteurs et les éditeurs, ainsi que votre besoin de reconnaissance.

Fredo a dit…

Je suis désolé si vous semblez déçu de votre achat suite à la lecture de ma chronique.
Mai si je connais bien mieux que vous ce que vous prétendez, ça fait donc de vous quelqu'un qui ne sait pas de quoi il parle, c'est ça ?
Vu l'activité plutôt pépère du blog, le besoin de reconnaissance, on repassera, hein !
Si cette chronique ne vous convient pas, elle a le mérite d'être signé du nom de son auteur.
Ça fait de moi le moins malhonnête de nous deux, il me semble...
Vous devez l'aimer en fait ce blog pour y repasser et y laisser un nouveau message.
Donc merci de votre fidélité !

Yvan a dit…

Prosper, il est si facile de juger une personne que vous ne connaissez absolument pas.
Il semble que votre besoin de répandre votre fiel vous fais perdre le sens des réalités.
Le propriétaire de ce blog est une personne qui a des valeurs et des principes, j'en suis un témoin. Que vous pensiez le contraire sans arguments reste votre problème. Pathétique problème

Fredo a dit…

Vous m'accusez de ne pas être objectif en copinant autant avec les éditeurs et les auteurs? Et vous achetez un livre suite à une de mes chroniques ?
En fait, vous êtes sado-maso, c'est ça ? Si j'ai des doutes sur la crédibilité de quelqu'un, je serai le premier des crétins en dépensant 22€ suite au conseil de lecture de cette personne...
Je vais vous expliquer le ba-ba pour trouver un conseil de lecture chez un blogueur (vous me direz merci plus tard) : vous cherchez une chronique ou deux de livres que vous avez déjà lu, vous comparez vos affinités et vous foncez à la caisse de votre librairie préférée.
Ça vous évitera certaines fausses déconvenues.
Je dis fausse parce que je suis persuadé que le roman de Morgan Audic est un faux prétexte pour venir ici vous essuyer les chaussures. Mais ce n'est pas de ma faute si vous ne regardez pas où vous mettez vos pieds.