lundi 2 juin 2014

Chronique : Carter contre le diable - Glen David Gold (Super 8)

Présentation ICI
Carter contre le diable de Glen David Gold est l'un des meilleurs romans que j'ai eu l'occasion de lire. Cela fait des années que je milite pour le faire lire (voir ICI).
Je ne remercierai jamais assez Fred Desnel pour me l'avoir vivement conseillé, livre qui lui avait été également recommandé par son pote Maxime Chattam.
À l'époque, le roman était déjà épuisé chez son éditeur d'origine, mais il était disponible en occasion.
Après, lecture, il a été un des romans que j'ai le plus offert autour de moi.
J'ai pris un énorme plaisir à lire cette petite merveille.
Carter contre le diable est désormais réédité par les éditions Super 8 et il a la chance de se voir accorder une seconde chance de découvrir son lectorat.
Parce que cette chance, elle vous est aussi offerte.
Carter est un grand livre sur la magie, la vraie, la prestidigitation. Mais c'est aussi une superbe fable consacrée à la plus belle magie qui soit, l'amour. Le meilleur tour existant étant celui qui consiste à vous voler votre cœur. 



Glen David Gold utilise Carter le Grand, un magicien ayant vraiment existé, pour nous présenter un magnifique portrait de l'Amérique des années 1920.
Si vous avez aimez le Prestige de Christopher Priest, Nevermore de William Hjortsberg et L'Homme qui disparait de Jeffery Deaver, ruez vous sur Carter contre le diable.
Je pourrai vous en parler pendant des pages et des pages mais la meilleur façon de vous convaincre, c'est de vous inviter à en faire l'expérience.
Sa lecture vous changera comme elle a changé l'ensemble des lecteurs qui ont tenté l'aventure.
Un immense merci à Fabrice Colin, qui en tant que directeur de collection des éditions Super 8, vous offre sur un plateau argenté un grand roman américain.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com





Aucun commentaire: