dimanche 10 avril 2016

Chronique : Un souffle, une ombre - Christian Carayon (Fleuve)

Présentation ICI
Il faut se rendre à l'évidence, Un souffle, une ombre est, dès les premières pages, un roman à part. Si le point de départ de l'intrigue a servi de base à de nombreux romans, l'écriture remarquable de Christian Carayon lui permet de développer une histoire d'une sombre richesse. 

Il nous propose une curieuse mise en abyme où un chercheur en histoire exorcise ses propres démons en mettant des mots sur des peurs, des angoisses, des silences. 


Christian Carayon ne s'y trompe pas : il construit son intrigue autours de personnages solides et d'une rare densité. Pour donner corps à cette histoire, il faut qu'elle naisse de la respiration, du souffle de ses personnages. Et l'un nourrit l'autre. 


— « Avons-nous toujours été ce que nous devions être ? » À elle seule, cette interrogation peut résumer le thème de mon propos. Elle peut même résumer l'essence du métier d'historien.

Cet extrait révèle à lui seul la mise en abyme que propose Christian Carayon à travers le travail d'introspection de son personnage principal. C'est d'abord une question existentielle particulièrement intéressante qui s'adresse au lecteur mais c'est aussi une belle interrogation sur processus de la création littéraire.

Et le titre, Un souffle, une ombre, évoque aussi bien cette noirceur, ce nuage gris qui est resté suspendu au dessus du héros pendant une partie de sa vie, que le mystère qui entoure le meurtre de ces adolescents.

Bref, on pourrait disserter pendant des heures sur les dimensions multiples du livre et sur les mots à trouver pour vous donner l'envie de découvrir ce roman. Je ne vous en soumettrez qu'un seul : FONCEZ !

Depuis, je me suis procuré le précédent roman de l'auteur, disponible en format poche aux éditions Pocket, Le diable sur l'épaule, qui fera l'objet d'une lecture à venir.

À noter, le hasard des publications qui nous propose l'histoire d'un personnage au point de départ similaire à celui de Philippe Cavalier dans Hobboes : le héros enseignant, fraichement séparé, dénigré par ses paires, se lance dans une enquête atypique et difficile qui va chambouler son univers.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

2 commentaires:

David a dit…

Vraiment intéressant comme analyse, je crois que je vais bientôt y jeter un coup d'oeil... du moins, si je le trouve au Canada.

:D

Fredo a dit…

Ah, merci David pour le mot sympa !
Le livre est dispo sur amazon canada.
Fredo