samedi 31 décembre 2016

Chronique : La Porte des Ténèbres - Glenn Cooper (Cherche-Midi)


Je connais les romans de Glenn Cooper mais je n'avais encore jamais tenté l'aventure. Et puis j'ai vu passer la chronique très très enthousiaste de l'ami Yvan et là, j'ai foncé.

L'idée de Glenn Cooper développée dans la trilogie La Terre des Damnés, dont La Porte des ténèbres (traduit par Diniz Galhos) est le premier tome, est à la fois simple et fascinante : il envoie son héros dans des limbes peuplées de criminels auteurs des pires atrocités. En créant ce concept, l'auteur peut alors utiliser trois outils cher aux romanciers de SF : le voyage dans le temps, le crossover et l'uchronie.

L'occasion est offerte au héros de croiser le fer avec des personnages connus, pour la plupart d'entre eux, comme ayant marqué l'histoire de leurs empreintes sanglantes. Mais pas que...

Même si certaines questions restent pour l'heure inexpliquées (dans un monde peuplé d'êtres morts, que viennent faire des animaux bien vivants, élevés ou chassés ? Et donc que vient y faire le concept de la faim et de la soif ? Peut-être parce que sans la faim éternelle, il n'y aurait pas de souffrance toute aussi perpétuelle ?), Glenn Cooper promène ses personnages dans un monde dont il reste encore beaucoup à explorer.

Ça tombe bien, la suite le Feu des âmes, à paraitre le 19 janvier prochain aux éditions du Cherche-Midi, devrait nous donner l'occasion de nous y replonger.

Présentation de l'éditeur :

2015. John Camp, ancien militaire, est responsable de la sécurité de l'accélérateur de particules anglo-américain situé sous l'autoroute M25 de Londres. Il vient d'entamer une liaison avec Emily Loughty, la brillante scientifique écossaise qui dirige les recherches. Mais, lors d'un essai dans le laboratoire, les choses tournent mal et Emily disparaît, laissant sa place à un homme mystérieux. Bien vite identifié, il se révèle être un tueur en série anglais condamné et exécuté... en 1949.
Pour savoir ce qui est arrivé à Emily, John décide de renouveler l'expérience en s'offrant lui-même comme cobaye. Mauvaise surprise ! Le voici tombé dans un monde jumeau du nôtre mais... uniquement peuplé de criminels, de tous les morts ayant commis les pires atrocités au cours de leur vie sur Terre ! Dès lors, ce qu'il va découvrir dépasse tout ce qu'on peut imaginer.


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

vendredi 30 décembre 2016

News : Brutale - Jacques-Olivier Bosco (Robert Laffont)


Brutale, sixième roman de Jacques-Olivier Bosco, alias JOB, est annoncé 19 janvier 2017 aux éditions Robert Laffont, dans la collection la Bête Noire.
Il m'avait pas mal impressionné en 2011 avec son second roman, Le Cramé, curieux de voir ce que ça donne 6 ans plus tard.

Présentation de l'éditeur :

Des jeunes vierges vidées de leur sang sont retrouvées abandonnées dans des lieux déserts, comme dans les films d'horreur. Les responsables ? Des cinglés opérant entre la Tchétchénie, la Belgique et la France. Les mêmes qui, un soir, mitraillent à l'arme lourde un peloton de gendarmerie au sud de Paris.
Que veulent-ils ? Qui est cet " Ultime " qui les terrorise et à qui ils obéissent ?
Face à cette barbarie, il faut un monstre. Lise Lartéguy en est un. Le jour, elle est flic au Bastion, aux Batignolles, le nouveau QG de la PJ parisienne. La nuit, un terrible secret la transforme en bête sauvage. Lise, qui peut être si douce et aimante, sait que seul le Mal peut combattre le Mal, quitte à en souffrir, et à faire souffrir sa famille.


Frédéric Fontès, www.4decouv.com

jeudi 29 décembre 2016

Poche : Mausolée - Antoine Tracqui (Pocket)


Mausolée d'Antoine Tracqui est annoncé en format poche le 12 janvier prochain chez Pocket.
Il s'agit du second opus de la série commencée avec le fabuleux Point Zéro.

Voici ce que j'en disais en juillet 2015, lors de sa publication en grand format aux éditions Critic :

Point zéro avait donné le ton mais cet impressionnant nouvel opus confirme les impressions : Mausolée enterre définitivement la concurrence. Rien que ça !

J'ai déjà eu l'occasion de dire le bien que je pensais du premier roman d'Antoine Tracqui, Point Zéro. Et avec cette suite, il relève le défi de proposer un opus tout aussi passionnant, bourré de rebondissements et avec une intrigue captivante.

Antoine Tracqui confirme à nouveau sa position de cador en matière de techno-thriller et son Mausolée trouve naturellement sa place aux côtés d'un autre monument du genre, le Piège de l'architecte de Preston & Child.

À lire donc, Point Zéro, lui aussi disponible en format poche. À voir aussi l'interview en 3 parties que l'auteur m'avait accordée en 2013 : 1/3, 2/3 et 3/3.

Avec ces deux romans, je considère qu'Antoine Tracqui a produit ce qui se fait de mieux en ce moment en matière de techno-thriller, de roman d'aventure et historique,toutes nationalités confondues,. FON-CEZ !

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

dimanche 25 décembre 2016

News : Il y a un robot dans le jardin - Deborah Install (Super 8)

352p, 18€, 12 janvier 2017
Le 12 janvier prochain, ne vous étonnez pas si l'on vous signale qu'il y a un robot dans le jardin. C'est normal, puisqu'il s'agira de la première publication 2017 des éditions Super 8.
Il y a un robot dans le jardin est le premier roman de Deborah Install. Il est traduit par Clara Gourgon.

Présentation de l'éditeur :

Dans un monde où acquérir un androïde fonctionnel est devenu tout à fait possible, Ben est peut-être en train de laisser passer le train de sa vie. Vivant sur l'héritage de ses parents, il regarde, impuissant, sa femme avocate s'éloigner de lui. Loser ? Mais, un matin, Ben trouve un robot dans son jardin. Un adorable petit machin de ferraille qui, assis dans l'herbe, contemplant des chevaux, éprouve toutes les peines du monde à expliquer ce qu'il fabrique ici. " Débarrasse-nous de ce truc ! " exige sa femme en substance.Contre toute attente, Ben s'embarque alors avec Tang dans une quête à travers tout le pays afin de ramener le robot à son propriétaire. Tendre et malicieux, drôle et manipulateur, Tang apprend vite. Et si, sous le vernis écaillé de l'intelligence artificielle, se cachait un vrai cœur ? Et si, au bout du chemin, Ben trouvait bien plus que ce qu'il pensait chercher ?

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

vendredi 23 décembre 2016

News : Biblical - Christopher Galt (Bragelonne)


Un peu de SF pour changer avec Biblical, de Christopher Galt, annoncé pour le 18 janvier 2017 aux éditions Bragelonne.
La résumé est alléchant, non ?

Présentation de l'éditeur :

Hallucinations collectives ou fin du monde imminente... ?

Du jour au lendemain, une vague d’hallucinations balaie le monde : visions, spectres, flashbacks du passé... Au début, ces visions n’ont rien de remarquable. Il s’agit souvent d’objets égarés dans le temps, d’ombres distinguées du coin de l’œil ou encore d’aperçus d’amis ou de parents depuis longtemps décédés. Mais progressivement, ces manifestations ont tendance à se prolonger et à se répandre, à devenir plus saisissantes. Plus terrifiantes.

Alors que ces phénomènes prennent une tournure réellement apocalyptique et que le chaos généralisé menace, certaines personnes se réfugient dans la religion, d’autres en appellent à la science.

Seul un homme, motivé par des raisons intimes aussi bien que professionnelles, est en mesure de soupçonner la vérité. Mais ce que découvre ce psychiatre, John Macbeth, dépasse de loin les frontières de la religion et de la science. Et cela pourrait lui coûter sa raison comme sa vie...

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : Rogue One La Novelisation - Alexander Freed (Outre Fleuve)






La traduction française de la novelisation de Rogue One est annoncée pour le mois d'avril 2017 aux éditions Outre Fleuve. Plus d'informations bientôt.

Source : http://www.actusf.com/spip/breve-19816.html

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

lundi 19 décembre 2016

Chronique : Alien, Hors des ombres - Tim Lebbon (Huginn & Muninn)

Présentation ICI
Le challenge de Tim Lebbon est simple à expliquer : parvenir à raconter une nouvelle histoire mettant en scène Hellen Ripley, intercalée entre la fin du premier film Alien, le Huitième passager et le début du second, Aliens, le Retour. Quand on sait que l’héroïne de la tétralogie est à ce moment-là  dans une phase d'hyper sommeil qui va durer 57 ans, il fallait être capable de relever le défit.
En gros, une histoire qui rentre dans le canon mais dont les interférences avec l’héroïne seront très discrètes, étant donné que Ripley s'endort avec son chat à bord de sa capsule en 2122 et se réveille devant un émissaire de Weyland-Yutani dans Aliens le Retour en 2179, sans autres souvenirs que ceux qu'elle a ramené du Nostromo.
Tim Lebbon peut faire ce qu'il veut avec ses jouets, l'important étant qu'à la fin, il range tout correctement (du moins, en ce qui concerne Ripley puisque le prochain opus, Alien, Les Rivières de la douleur, signé James A. Moore, se déroulera essentiellement sur LV178, devenu alors New Galveston).
L'intérêt pour le lecteur étant de découvrir un nouveau site inconnu jusque-là, infesté d'Aliens, et surtout, d'être conforté à nouveau dans l'idée que la véritable "héroïne" de la saga Alien, c'est la Weyland-Yutani Corporation.
Bref, une lecture hautement conseillée aux fans de la saga dans laquelle j'inclus également Prometheus puisqu'il me semble qu'un certain liquide noir fait son apparition dans le livre de Lebbon.
Vivement la suite en français !
Et bonne nouvelle : Tim Lebbon est  l'auteur d'une trilogie qui rassemble Aliens & Predator (The Rage War, 2015) et il va aussi contribué à une anthologie consacrée aux marines coloniaux (Aliens : Bugs Hunt, annoncée pour 2017, toujours chez Titan Books).
Du bon matos en perspective pour Huginn & Muninn !

Frédéric Fontès, www.4decouv.com




samedi 17 décembre 2016

Chronique : Quand je serai grand, je serai Nana Mouskouri - David Lelait-Helo (Anne Carrière)

Présentation du roman
Cela fait quelques années déjà que les romans de David-Lelait-Helo me font de l’œil. Dans la bibliothèque patientent et attendent deux de ses livres, Poussière d'homme et Sur l'épaule de la nuit.
En octobre dernier, les éditions Anne Carrière publiaient son 18e livre, Quand je serai grand, je serai Nana Mouskouri. Je ne pouvais pas rater cette occasion de plonger dans son univers.
Comme David Lelait-Helo, je suis un enfant des années 70 et je ne suis pas resté de marbre face à l'histoire de ce petit garçon.
C'est le conte de fée d'un petit garçon fasciné et chaviré par la première apparition à la télé d'une chanteuse, Nana Mouskouri.
C'est le roman initiatique d'un jeune homme en construction et en quête de soi. Avec ses soleils, ses orages, ses instants de pure bonheur, ses drames et ses deuils.
C'est un livre sur la vie, quoi ! Une belle entrée en matière pour découvrir le monde de David Lelait-Helo.
C'est l'histoire très touchante de la détermination de ce gamin, au premier abord un peu fantasque, qui aura su s'offrir un but, s'en repaitre pour encore mieux tourner la page.
Et pour un écrivain, tourner la page, c'est vitale quand on aime raconter des/ses histoires, et rêver encore, parce qu'il ne faut pas mourir.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

vendredi 16 décembre 2016

News : Après l'incendie - Robert Goolrick (Anne Carrière)


Amoureuses, amoureux de la prose de Robert Goolrick, j'ai l'immense privilège de vous présenter sa prochaine publication à paraitre le 26 janvier 23 février 2017 aux éditions Anne Carrière. Après l'incendie est traduit par Marie de Prémonville.

Chronique à venir, évidemment !

Quelques mots de son éditeur français, Stephen Carrière :

Le 23 février, APRÈS L'INCENDIE, le nouveau roman de Robert Goolrick vous attendra en librairies. Comme le précédent, La Chute des princes, il parait en France avant les États-Unis.

À la différence de La Chute [des Princes], Après l'incendie emprunte à la fable. L’auteur, profondément troublé par la transformation que son pays est en train de vivre, revient sur certains des thèmes évoqués dans Féroces et Arrive un vagabond : le péché originel de l’esclavage pour les états du sud, l’obsession de l’argent comme un viatique pour l’éternité, et l’impossibilité de trouver une consolation dans l’amour au sein une famille déchue.

La nouvelle Trois lamentations a été rattachée à ce roman non seulement parce qu’elle a été écrite en parallèle mais parce qu’en suivant un autre chemin littéraire déjà exploré par l’auteur, celui de l’auto-fiction, elle s’attaque au sujet du racisme et de la difficile acceptation de la différence, dessinant le portrait d’une société clivée, nourrie de préjugés et de stéréotypes.

Après La Chute qui pouvait se lire comme une genèse de ces États-désunis d’Amérique, Robert, dans ces deux textes, puise dans un romantisme sombre la force de confronter ce qu’il considère comme une petite apocalypse culturelle et identitaire.

Avec cet "anti-Autant en emporte le vent" et ce fragment de mémoire, l'auteur jette toutes ses forces dans la bataille, persuadé que dans des temps troublés, l'écrivain doit être en première ligne.

Présentation de l'éditeur :

Diana Cooke est née avec le siècle. Dans une des plus belles maisons du Sud. Elle peut s’enorgueillir d’un patronyme qui remonte aux pères fondateurs de l’Amérique. Mais cette maison, comme son nom, est lestée par deux dettes abyssales. La première est financière, et le seul moyen de s’en acquitter est au prix du sang : Diana doit se marier sous le signe de l’argent. La seconde est plus profonde : la maison des Cooke et le prestige de leur nom de famille sont bâtis sur le plus noir péché du Sud, l’esclavage. Et cette dette-là ne se rembourse que sous la forme d’une malédiction. La voici peut-être qui s’avance sous la forme du « Capitaine» Copperton. 

Dans Après l’incendie, Robert Goolrick nous offre une fable sur l’amour, la dette et le poids du péché de nos pères. Dans cet « anti-Autant en emporte le vent », il règle en un destin le sort de cette terre qu’il aime tant, cet impossible paradis qui reposait sur le sang des opprimés.Nous avons décidé d’y adjoindre une nouvelle inédite qui apporte un éclairage différent à la relation de l’auteur à sa terre.Trois lamentations est le récit autobiographique d’une année où un très jeune Goolrick a partagé sa classe avec trois jeunes filles rejetées par le groupe : une prolétaire, une obèse et la première fille noire scolarisée parmi les Blancs.

Maj du 31 janvier 2017

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mardi 13 décembre 2016

News : La voie du loup - Beth Lewis (Bragelonne)


La Voie du loup est un thriller signé Beth Lewis et sera publié le 18 janvier 2017 aux éditions Bragelonne. Il est traduit par Benoît Domis.

Présentation de l'éditeur :

Parce qu’elle cherche à échapper à Kreagar Hallet, un tueur qui l’a recueillie et élevée, Elka se rend à Halveston, dans le nord, afin de retrouver ses vrais parents.
Elka a presque dix-huit ans lorsqu’elle apprend que Kreagar Hallet, celui qu’elle appelle « Trappeur » et qui l’a élevée est recherché pour le meurtre de plusieurs femmes et enfants. Recherchée elle aussi par la shérif Jennifer Lyon, Elka décide de partir en direction du nord. C’est là, apparemment, que vivent ses parents. Mais Halveston, c’est loin, et le parcours est semé d’embûches.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : L'Affaire Isobel Vine - Tony Cavanaugh (Sonatine)

528 pages, 22€, avril 2017
L'Affaire Isobel Vine (Kingdom Of The Strong) est le premier roman de l'australien Tony Cavanaugh. Traduit par Fabrice Pointeau, il sera publié en avril 2017 aux éditions Sonatine.

Selon le journal Weekend Australian, Darian Richards, personnage central du livre, est "le héros le plus complexe depuis Harry Bosch."

Hâte de découvrir si effectivement Tony Cavanaugh est bel et bien le nouveau Michael Connelly australien.

Présentation de l'éditeur :

Pour n'importe quel passant, les rues, les places, les jardins de Melbourne possèdent un charme certain. Pour Darian Richards, chacun de ces lieux évoque une planque, un trafic de drogue, un drame, un suicide, un meurtre.Lassé de voir son existence ainsi définie par le crime, et uniquement par le crime, il a décidé, après seize ans à la tête de la brigade des homicides, de passer à autre chose. Une vie solitaire, plus contemplative.
Il accepte néanmoins de sortir de sa retraite par amitié pour le chef de la police qui lui demande de disculper son futur successeur, en proie à des rumeurs relatives à une ancienne affaire : en 1990, après une fête donnée chez elle, on a retrouvé le corps sans vie de la jeune Isobel Vine. Suicide, accident, meurtre ? L'enquête fut d'autant plus délicate que quatre jeune flics participaient à cette soirée. Elle fut classée sans suite, mais le doute persiste sur ce qui s'est réellement passé.
Reprendre des investigations vingt-cinq ans après les faits n'est jamais une partie de plaisir, surtout quand l'affaire concerne de près la police. Les obstacles ne manquent pas. C'est sans compter sur le caractère obstiné, rebelle et indiscipliné de Darian Richards et sur sa fâcheuse habitude à porter davantage d'attention et de respect aux morts qu'aux vivants. 
L'enquête rythmée de nombreux rebondissements va peu à peu l'amener aux frontières du bien et du mal, de la vérité et du mensonge, et Richards y perdra peut-être ses dernières illusions.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com


lundi 12 décembre 2016

News : L'Effet Domino - François Baranger (Bragelonne Thriller)


Le 15 février prochain, les éditions Bragelonne vont publier le thriller historique de François Baranger, L'Effet Domino.
On nous promet (encore une fois!) un roman dans la lignée de l'Aliéniste. Rendez-vous mi-février pour se faire une idée.

Présentation de l'éditeur :

Paris, 1907. Un mystérieux « tueur à répétition » fait trembler la capitale en s’attaquant à l’entourage de personnalités célèbres et aux policiers qui enquêtent sur son cas. En plus de la terreur, il sème derrière lui de curieux symboles ésotériques et, dans la gorge de ses victimes, un domino double. La presse accuse « Double Six », un ancien bagnard au torse tatoué, dont la rumeur dit qu’il aurait plusieurs vies.
Le préfet Lépine confie l’affaire à l’inspecteur Lacinière, un Rennais sans attaches ni famille, qui monte une petite équipe constituée d’une jeune femme noble aux élans féministes et d’un jeune agent qui n’a pas froid aux yeux.

Lacinière est convaincu que Double Six n’est pas le coupable. Pour le prouver, il doit retrouver sa trace entre chien et loup, dans le Paris du début du XXe siècle, et résoudre les énigmes que le véritable tueur élabore à son intention...

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

samedi 10 décembre 2016

News : Les Fantômes de Manhattan - RJ Ellory (Sonatine)

496 pages, 22€, juin 2017
Le prochain roman de RJ Ellory à paraitre aux éditions Sonatine est annoncé pour juin 2017 2018 (maj du 23/05/2017).
Les Fantômes de Manhattan, traduit par Claude & Jean Demanuelli, est chronologiquement son second roman. En France, ce sera son dixième livre traduit.

Présentation de l'éditeur :

Annie O'Neil, trente et un ans, est une jeune femme discrète. Elle tient une petite librairie en plein cœur de Manhanttan, fréquentée par quelques clients aussi solitaires et marginaux qu'elle. Son existence est bouleversée par la visite d'une nommé Forrester, qui se présente comme un très bon ami de ses parents, qu'elle n'a pratiquement pas connus. L'homme est venu lui remettre un manuscrit. Celui-ci raconte l'histoire d'un certain Haim Kruszwica, adopté par un soldat américain lors de la libération d'Auschwitz, devenu ensuite une des grandes figures du banditisme new-yorkais. Quel rapport avec l'histoire intime d'Annie ? Et pourquoi le dénommé Forrester est-il réticent à lui avouer la vérité ? Lorsqu'elle lui sera dévoilée, celle-ci se révèlera plus inattendue et incroyable que tout ce qu'elle a pu imaginer.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

mercredi 7 décembre 2016

News : Alien, Hors des ombres - Tim Lebbon (Huginn & Muninn)


Alien, Hors des Ombres est la première partie d'une trilogie de romans écrite par trois auteurs différents et située dans la continuité des trois premiers films de la saga.

Cet opus, signé Tim Lebbon, est traduit par Isabelle Pernot pour les éditions Huginn & Muninn.

Suivrons Alien, Les Abysses du chagrin (Sea Of Sorrows) de James A. Moore et Alien, Les Rivières de la douleur (River Of Pain) de Christopher Golden, dans cette collection dédiée.

Présentation de l'éditeur :

Envoyé dans les mines d'une planète hostile, l'équipage du Marion doit affronter des conditions difficiles. Climat aride, espaces restreints... la mission s'annonce périlleuse. Mais rien ne pouvait préparer Hoop et ses compagnons à faire face à la menace des passagers clandestins ramenés bien malgré eux par les mineurs. Leur unique espoir ? La seule personne à avoir jamais survécu à l'attaque de ces créatures vicieuses. Une femme qui devra braver les fantômes de son passé. Une inconnue du nom d'Ellen Ripley.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

News : Dans la forêt - Jean Hegland (Gallmeister)


À paraitre le 3 janvier 2017, Dans la forêt de Jean Hegland, traduit par Josette Chicheportiche pour les éditions Gallmeister.
Le livre a fait l'objet d'une adaptation au cinéma en 2015, réalisée par Patricia Rozema, avec entre autres Ellen Page, Evan Rachel Wood et Max Minghella.



Présentation de l'éditeur :

Rien n’est plus comme avant : le monde tel qu’on le connaît semble avoir vacillé, plus d’électricité ni d’essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d’inépuisables richesses.

Considéré comme un véritable choc littéraire aux États-Unis, ce roman sensuel et puissant met en scène deux jeunes femmes qui entraînent le lecteur vers une vie nouvelle.
 
Frédéric Fontès, www.4decouv.com

Chronique : Bienvenue à Cotton Warwick - Michael Mention (Ombres Noires)


Et si Jack Ketchum se retrouvait aux éditions Territori ?

Le nouveau roman de Michael Mention, Bienvenue à Cotton Warwick,  vient de paraitre aux éditions Ombres Noires.
Pour vous donner une idée, c'est un peu comme si le pub de Cotton Warwick était le coin préféré de Mick Taylor, le dépanneur incarné par John Jarratt dans Wolf Creek.

On pense évidemment à d'autres films et romans comme La Colline a des yeux, Tremors, les Oiseaux (tiré du livre de Daphne du Maurier), Razorback (du livre de Peter Brennan), Off Season (du roman Morte Saison de Jack Ketchum) et Délivrance (du roman de James Dickey).

Vous avez donc compris que lorsque vous rentrez dans la ville, vous n'avez pas besoin de panneau pour vous souhaiter la bienvenue.
Encore une fois, Michael Mention change de registre et de décor. Et à nouveau, il nous embarque et parvient à captiver notre attention jusqu'à la dernière page. 

Bienvenue à Cotton Warwick se lit comme on dévore un bon film d'horreur : le calme avant la tempête augure d'un déferlement de violence particulièrement gratiné.
Un roman à ne pas mettre entre toutes les mains certes mais qui devrait pleinement satisfaire les amateurs d'un genre (le survival) rarement abordé par nos auteurs français.

Ne vous y trompez pas, ce bienvenue dans le titre est une simple formule de politesse. Michael Mention aurait tout aussi bien pu le titrer : Bienvenue en Enfer.


Présentation de l'éditeur :

À Cotton Warwick, village coupé du monde dans l'outback australien, les habitants survivent plus qu'ils ne vivent, partageant leur quotidien entre chasse au kangourou et soirées au pub. Mais une série de morts suspectes commence à bouleverser leur vie.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

lundi 5 décembre 2016

Chronique : Dictionnaire de la France mystérieuse - Marie-Charlotte Delmas (Omnibus)


Si vous cherchez encore une idée de cadeau originale pour noël, je vous invite à vous ruer sur ce "petit" dictionnaire de 850 pages.
Avec ce Dictionnaire de la France Mystérieuse, Marie-Charlotte Delmas nous présente différentes entrées comme autant de portes menant à ces croyances populaires qui ont marqué des générations.
Au-delà des superstitions, c'est surtout une merveilleuse déclaration d'amour pour ces petits choses qui faisait le quotidien de nos ancêtres : les saisons, la nature, le temps, la faune, la flore, le minéral, etc.
Autant de signes et de traces que la romancière s'est chargée de recueillir afin de nous offrir un instantané, un portrait de cette France mystérieuse qui aiguise constamment notre imagination.
Une petite bible d'un quotidien ancestral qui trouve encore de nos jours un grand nombre de résonances.
À venir en mai 2017, la seconde partie de ce diptyque, Le Dictionnaire de la France Merveilleuse, qui devrait tout autant nous enchanter.

Frédéric Fontès, www.4decouv.com

jeudi 1 décembre 2016

Chronique : Un Coupable Idéal - Steve Cavanagh (Bragelonne)


Soyez prévenus, si vous commencez ce livre, attendez-vous à ne pas pouvoir le refermer avant la fin. L'intrigue ne nous lâche pas une seule seconde.

Avec son premier roman La Défense, on l'avait comparé à Michael Connelly. Avec cette extra-ordinaire plaidoirie (The Plea en vo), Steve Cavanagh marche clairement dans les pas d'un autre maitre en matière de thriller mené à 100 à l'heure : Jeffery Deaver.

Comme Deaver, Cavanagh propose à ses lecteurs une cascade de révélations qui booste son intrigue et ne laisse aucun répits à son personnage principal, Eddie Flynn.

Foncez, c'est une merveille  !

Frédéric Fontès, www.4decouv.com