vendredi 28 février 2014

News : Tempête Blanche - Preston & Child (Archipel)


Et de 13 pour Pendergast !

Tempête Blanche, treizième opus des aventures de l'agent Pendergast que l'on doit au duo Douglas Preston et Lincoln Child, sera publié en France le 15 mai 2014 aux éditions de L'Archipel. Il est traduit par Sebastian Danchin.

Présentation de l'éditeur : Roaring Fork, station huppée du Colorado. L’inspecteur Aloysius Pendergast, du FBI, arrive juste à temps pour éviter que sa protégée, Corrie Swanson, ne passe dix ans derrière les barreaux. Cette dernière, qui enquête sur la mort de onze mineurs prétendument dévorés par un ours, en 1876, s’est en effet mis à dos les autorités locales, dont les juteux projets immobiliers pourraient être mis à mal. Au moment où Pendergast arrive, la municipalité doit aussi faire face à un autre problème menaçant la station : un pyromane met le feu à plusieurs chalets cossus – leurs propriétaires étant enfermés à l’intérieur. Pendergast résoudra l’énigme de la mort des onze mineurs en mettant la main sur une nouvelle inédite du Dr Watson mettant en scène Sherlock Holmes – nouvelle connue des holmésiens mais jamais publiée. Qui sait si la résolution d’un crime vieux de 135 ans ne permettra pas de comprendre les agissements du pyromane ?

À noter : inclut une « nouvelle inédite » du docteur Watson – un excellent pastiche signé Preston & Child.

(MAJ du 10 avril avec la couv et le résumé)

Frédéric Fontès, 4decouv.com


lundi 24 février 2014

News : La Cause était belle - Lee Child (Calmann-Lévy)


Et de quinze pour Jack Reacher, qui sera de retour le 2 avril dans la collection Robert Pépin présente... des éditions Calmann-Lévy avec La Cause était belle.

Présentation de l'éditeur : Avant de tomber sur une poignée d’individus tous plus effrayés les uns que les autres, Jack Reacher n’avait pas d’autre but que traverser le Nebraska pour rejoindre la Virginie, où l’attendait la patronne (à la voix terriblement sexy) de la 110e Unité Spéciale. Intrigué, il se renseigne et apprend que, depuis des décennies, les trois frères Duncan et leur père font régner la terreur dans ce coin perdu du grand Ouest américain, où les routes traversent de gigantesques « nulle part ». Généreux et combattif comme à son habitude, il ne peut laisser passer pareilles turpitudes et se retrouve vite aux prises avec des gens pour qui tuer, violer et truander est une seconde nature. Certes, Jack Reacher est quelqu’un qui sait se battre mieux que personne, mais il est quand même seul face à plusieurs malfrats prêts à tout... Effrayé, Jack Reacher ? Pour lui, le nombre n’est guère plus qu’un obstacle parmi d’autres…


Frédéric Fontès, 4decouv.com

samedi 22 février 2014

News : Le Sang noir du secret - Lyndsay Faye (Fleuve)


Le prochain roman de Lyndsay Faye a être publié en France est annoncé par les éditions Fleuve pour le 15 mai prochain.
La palette des anges Le Sang noir du secret est la suite des aventures du jeune policier Timothy Wilde, dont on a pu lire les premiers pas en 2012 dans le Dieu de New York.
Le titre original Seven For A Secret fait référence à une comptine pour enfants, One For Sorrow.
Présentation de l'éditeur et chronique à venir (dans cet ordre !).

Présentation de l'éditeur : ...

Frédéric Fontès, 4decouv.com


News : Par la grande porte - David Carnoy (Presses de la Cité)






On vient de m'offrir un exemplaire de ce premier roman de David Carnoy  publié en France en janvier dernier (et le second a être publié aux USA après Knife Music). Par la grande porte (The Big Exit) est traduit par Santiago Artozqui pour les Presses de la Cité.


Présentation de l'éditeur : Tout souriait à Richie Foreman jusqu'à ce qu'en rentrant d'une soirée bien arrosée, sa vie bascule : accusé d'avoir renversé une passante, il est condamné à sept ans de prison. Une véritable injustice, puisque ce n'était pas lui qui conduisait, mais Mark McGregor, son meilleur ami. Enfin, ex-meilleur ami... En effet, ce dernier ne s'est pas contenté de le laisser porter le chapeau pour l'accident. Faisant sien le fameux adage selon lequel les absents ont toujours tort, Mark a profité de l'incarcération de Richie pour lui voler sa femme, qu'il a épousée.
A sa libération, Richie, n'aspire qu'à tourner la page de ces années sombres. Mais lorsque le cadavre atrocement mutilé de Mark est retrouvé, tous les soupçons se portent sur lui, qui, ayant plus d'un compte à régler avec la victime, semble le suspect idéal...


 Le site de l'éditeur : http://www.pressesdelacite.com/site/par_la_grande_porte_&100&9782258106932.html

Frédéric Fontès, 4decouv.com

vendredi 21 février 2014

Chronique : Le Papillon Rouge - Sam Eastland (Anne Carrière)

Présentation ICI
Sam Eastland est de ces rares romanciers qui parviennent à rendre captivants chacun des opus de leur série récurrente.

Le Papillon rouge est le quatrième roman mettant en scène Pekkala et c'est un plaisir de le retrouver dans une nouvelle aventure qui mêle encore une fois faits historiques et fiction.

Et l'un des atouts majeur du romancier, c'est sa faculté à distiller des informations sur le héros. On peut imaginer la vie de Pekkala comme une immense frise que Sam Eastland prend patiemment le temps de compléter à l'occasion de l'écriture d'un nouveau chapitre.

Son dernier livre peut facilement se lire sans avoir lu le reste de la série, l'auteur prenant une nouvelle fois le temps de commencer son livre en revenant brièvement sur les faits contés dans les trois précédents tomes : L’œil du Tsar Rouge, Le Cercueil Rouge, Rouge Sibérie.

Et la fin de ce tome, mamma mia, il va falloir attendre un an pour connaitre la suite...

Frédéric Fontès, 4decouv.com



jeudi 20 février 2014

News : Ces lieux sont morts - Patrick Graham (Fleuve)

Le nouveau roman de Patrick Graham est annoncé pour le 15 mai 2014. Ces lieux sont morts, son cinquième roman, marque un tournant important dans sa carrière puisqu'il marque son changement de maison d'édition : il sera désormais publié aux éditions Fleuve (Noir).
On a hâte de lire ce prochain livre, après l'impressionnant Des fauves et des hommes

Présentation de l'éditeur : Le docteur Eric Searl du Good Samaritan Hospital ne vit que pour les "endormis". Ceux qu'un accident ou qu'une maladie a plongé dans un coma profond et qu'il faut accompagner vers le réveil... ou la mort. Il a développé des techniques ultramodernes et utilise les stimuli olfactifs et auditifs qui ont marqué la vie de ses patients, afin de ressusciter leur souvenirs et par conséquent leur conscience. Searl serait un pur héros s'il s'occupait aussi bien des "éveillés", et en particulier de sa propre famille.
C'est bien pour cela que Rebecca, sa nouvelle compagne, le maudit lorsqu'il rate leur avion à la veille de Noêl. C'est donc seule, avec les trois enfants de Searl, qu'elle se rend dans le chalet de ce dernier. Un lieu totalement isolé en plein cœur des Rocheuses. Malgré une tempête de neige épouvantable, Rebecca arrive tant bien que mal à conduire la tribu à bon port.
Sa seule erreur de parcours aura été de vouloir sauver un jeune auto-stoppeur du froid. Un auto-stoppeur bègue qui lui a menti sur sa destination.
Lorsque Searl prend la peine d'appeler Rebecca, ce qu'il entend à l'autre bout du fil ce sont des portes qui claquent, les hurlements des siens, et L'Enlèvement au Sérail. Puis cette voix, glaçante : « Àààà votre plaaace, je deviendrais complètement fffou, doc. » La voix de celui qui a agressé sa famille et enlevé sa petite fille. Pour Searl, le compte à rebours a commencé...

(Maj avec la couv + le résumé).

Frédéric Fontès, 4decouv.com

lundi 17 février 2014

James Bond : Solo - William Boyd (Seuil)


Après Jeffery Deaver et sa Carte Blanche, c'est au tour de William Boyd de prolonger encore une fois les aventures du plus grand agent secret de la littérature, j'ai nommé James Bond ! Solo sera publié par les éditions du Seuil le 6 mars 2014.

Présentation du livre : 1969. James Bond vient de fêter ses 45 ans mais pas le temps de souffler les bougies : M l'envoie en Afrique de l'Ouest afin de mettre un terme aux agissements de rebelles qui s'opposent au régime en place. Une fois sur place, il va vite découvrir les causes réelles des violences et prendre la décision de ne pas suivre les ordres de M. Il va mettre à jour une conspiration aux ramifications allant bien au-delà des frontières africaines...

Frédéric Fontès, 4decouv.com

dimanche 16 février 2014

News : Six ans déjà - Harlan Coben (Belfond)


Six ans déjà est le quatorzième roman d'Harlan Coben. Il sera publié le 6 mars prochain par les éditions Belfond.

Présentation de l'éditeur : Massachussetts, aujourd’hui. Jake et Natalie, une rencontre passionnée, trois mois de pur bonheur. L’amour d’une vie. Jusqu’au jour où Natalie s’en est allée au bras d’un autre, épousé dans la précipitation quelques jours plus tard. Qu’est-ce qui a pu pousser la femme de ses rêves à rompre si brutalement ? Six ans plus tard, Jake, prof de sciences politiques, se pose toujours la question. Mais alors qu’une nécro lui annonce la mort de l’époux de Natalie, les souvenirs rejaillissent et l’espoir renaît, fébrile. Tant pis pour la promesse faite à Natalie de ne pas chercher à la recontacter, le désir est trop fort, et Jake entreprend de retrouver la trace de la veuve. Mais à l’enterrement, c’est une autre que Natalie qui suit le cercueil… Alors qu’Internet reste muet, que la sœur de Natalie lui raccroche au nez et que tous ceux qui les ont croisés ensemble semblent soudain victimes d’amnésie, Jake s’interroge : a-t-il inventé cette histoire d’amour ? Et que lui veut l’homme à la petite camionnette qui semble le suivre partout ? Emporté dans sa quête de vérité, Jake se retrouve au cœur d’une incroyable et meurtrière machination dont il pourrait bien être la prochaine victime. Mais quand l’amour est de la partie, comment accepter de faire machine arrière pour sauver sa peau ? Comment renoncer à celle qu’on aime sans savoir si elle est toujours en vie ?

Frédéric Fontès, 4decouv.com

samedi 15 février 2014

Chronique : Nosfera2 - Joe Hill (J-C Lattès)






Nosfera2 (NOS-4R2 en VO) de Joe Hill vient d'être publié en France par les éditions J-C Lattès, avec des illustrations de Gabriel Rodriguez. Il y a quelques jours, c'est le dernier opus de leur BD Locke & Key et très épais tome 6 qui vient de paraître aux USA. Il se dote d'un traducteur très connu par les amateurs de romans noirs, le romancier Antoine Chainas.
 
Comme il l'indique lui-même dans ses remerciements, Joe Hill présente son roman comme une histoire sur l'enfance, l'émerveillement et le deuil.
 
Depuis son premier roman Le Costume de Mort, Joe Hill développe son histoire autours d'un thème récurrent. Que ce soit dans ses BD et dans les autres histoires qu'il a publié, il met ses héros face à l'irruption d'un éclat de fantastique dans leur vie. Il les installe dans un décor qui leur inspire calme et sérénité, leur fait franchir un portail qui les amène vers un autre ailleurs et cela sans qu'ils remettent en cause l'authenticité du phénomène auquel ils se confrontent. 
 
Mais son intelligence se révèle encore une fois quand il réussit à générer la même étincelle chez ses lecteurs. Cette petite flamme nous habite encore très longtemps après avoir tourné la dernière page. 
 
Dans Nosfera2, son héroïne Vic représente à elle seule ces autres enfants que le romancier met en scène dans un très grand nombre de ses écrits : avec toujours la même métaphore sur le passage à l'âge adulte, sur ce que l'on sacrifie en grandissant, véritable mantra dans la bibliographie de l'écrivain. 
 
Livres après livres, Joe Hill prouve encore une fois son talent pour nous pousser à passer les portes qui nous séparent de la magie qui était la nôtre enfants. Il démontre, si besoin est, son génie littéraire et un potentiel qui pourrait surpasser celui de son père Stephen King.

Frédéric Fontès, 4decouv.com 


vendredi 14 février 2014

Poche : Les Ronds dans l'eau - Hervé Commère (Pocket)


Les ronds dans l'eau, deuxième roman d'Hervé Commère, est désormais disponible en format poche aux éditions Pocket.
Voici ce que j'en disais en 2011 lors de sa sortie en grand format aux éditions Fleuve Noir :

Hervé Commère avait déjà donné le ton avec J'attraperai ta mort, son premier roman publié en 2009 aux éditions Bernard Pascuito. Évoluant dans un nouveau cercle, on peut considérer que ce premier roman est un écho du nouveau, Les Ronds dans l'eau

Il y a mille et une façons de jouer avec les métaphores que l'on va pouvoir lier au processus créatif de l'écriture d'une intrigue. J'évoquai la prestidigitation avec Jeffery Deaver (L'Homme qui disparait), l'horlogerie avec Franck Thilliez (L'Anneau de Moebius) ou encore la cuisine avec Laurent Scalese (La Cicatrice du diable).

Hervé Commère lui, aurait pu choisir les dominos ou la toile d'araignée. Mais son modèle, c'est les ronds dans l'eau. Il propose un élément déclencheur pour son intrigue qui va prendre la forme d'une goutte, venant perturber la surface de l'eau. Et au fil des pages, nous allons assister à la création de ces ondes. Autant d'ondulations que de pages. Une première onde qui propage son trouble, qui va bouleverser l'état premier : le calme, la plénitude, la sérénité. La première onde, c'est un peu le premier flocon qui précède l'avalanche. C'est l'étincelle qui va devenir une véritable malédiction pour les personnages du livre et qui va faire de leurs vies un enfer. Il va leur falloir contenir ses ronds dans l'eau qui ne cessent de grandir et surtout, en subir les conséquences.

La révélation finale viendra trouver une justification très intéressante à ses Ronds dans l'eau. Le romancier, véritable marionnettiste de son intrigue, va trouver un écho dans son roman. Vous allez très certainement refermer le roman en fixant un point dans le vague, en repensant au tenant et aboutissant de l'histoire. Vous vous serez fait mener par le bout du nez, en devenant vous même, un de ces nombreux ronds dans l'eau...

Frédéric Fontès, 4decouv.com

mardi 4 février 2014

Chronique : La Bête - Catherine Hermary-Vieille (Albin Michel)

Présentation ICI

Le mystère entourant l'existence de la bête du Gévaudan me fascine toujours autant (je suis fan du film le Pacte des loups de Christophe Gans et je m'étais rué ensuite sur sa novélisation signée Pierre Pelot).

Depuis, je n'ai pas exploré plus que ça sur les différentes théories proposées sur le sujet et la version proposée par Catherine Hermary Vielle est agréable à lire. Depuis la lecture de son roman, La Bête, j'ai eu l'occasion de voir que c'était un point de vue faisant écho à celui du Pacte des loups et que c'est donc une théorie loin d'être inédite sur le sujet.

Donc, si vous êtes novices concernant la mythologie de la Bête du Gévaudan, vous prendrez plaisir à explorer l'univers de ce fait divers devenu une véritable légende.

Sinon, ce très court roman de 154 pages vous contera une histoire que vous avez certes déjà lu et ce n'est pas la nature de la bête qui devra être votre principale motivation quand à sa lecture.

J'ai pris plaisir à le lire et je suis encore plus motivé quand à ma volonté d'explorer encore un peu plus l'univers de la cryptozoologie.

Frédéric Fontès, 4decouv.com

samedi 1 février 2014

Chronique : Gun Machine - Warren Ellis (Masque)

Présentation ICI
Gun Machine est le nouveau roman de Warren Ellis, traduit par Claire Breton pour les éditions du Masque.
Après une première incursion dans le genre via Artères Souterraines (disponible en format poche, lire ma chronique ICI), l'auteur britannique nous entraine dans le quotidien de John Tallow, flic new-yorkais usé mais redoutable, puisqu'il n'a plus rien à perdre.
Ce qui est saisissant lorsque l'on tourne les pages d'un livre de Warren Ellis et que l'on connaît son œuvre en tant que scénariste de comic books, c'est que l'on y croise ses thèmes favoris. Si l'on prend par exemple le chamanisme et la ville, on obtient deux ingrédients importants de son polar.



Gun Machine met en scène l’archétype du flic désabusé, mais lié à son décor, qui connaît le moindre dédale de sa ville et voue un culte pour son passé historique. Il « haime»  son paquet de clopes et éprouve les plus grandes difficultés à mettre les formes quand il doit rendre des comptes à sa hiérarchie. Il est très intuitif quand à  ce qui l'entoure et il n'est pas dupe. Ce qui va l'habiliter à négocier les premiers virages de cette enquête avec un œil unique, de présager le dessein dans l’œuvre.
Lui seul va parvenir à se mettre dans les pas du tueur, à voir ce qu'il voit, à sentir ce qu'il respire.
Déjà épatant dans sa déclaration d'amour qu'il témoigne au genre dans ses Artères souterraines particulièrement déjantées, Warren Ellis revient avec un second roman qui fait échos aux meilleurs romans de Donald Westlake. En mêlant avec justesse polar et humour à l'anglaise, tout en prouvant que le passé d'un territoire à autant d'importance que le passé de ses habitants, Warren Ellis ajuste son tir et fait mouche. Ne ratez pas l'occasion de le rencontrer en France lors de son passage du 4 au 6 avril 2014 au Festival international Quais du Polar de Lyon.
À voir le teaser de Gun Machine, illustré par l'immense Ben Templesmith et narré par Wil Wheaton.



Frédéric Fontès, 4decouv.com